Accueil » Actualités » L’œuvre de Robert Service célébrée par son arrière-petite-fille

L’œuvre de Robert Service célébrée par son arrière-petite-fille

Roselyne Gagné-Turcotte

Bercée par les aventures de son aïeul depuis son tout jeune âge, Charlotte Service-Longépé met une fois encore à l’honneur son illustre arrière-grand-père, Robert Service, dans sa plus récente publication Robert W. Service : Best quotes and inspiring rhymes.

L’écrivaine Charlotte Service-Longépé
Photo : Jacopo Brancati

Dans cette anthologie, Charlotte Service-Longépé propose une approche dynamique et plus accessible de la poésie. Les poèmes et les extraits de prose, qu’elle a soigneusement sélectionnés et regroupés par thèmes, sont accompagnés de témoignages et d’extraits des romans de celui que l’on surnomme communément « le Barde du Yukon ». « Je voulais revenir à la source des poèmes qui ont fait son succès, et c’est pour cela aussi que j’ai voulu faire appel à des admirateurs de Robert Service dans cette anthologie, précise l’auteure et illustratrice. Je voulais leur donner une voix pour expliquer en quoi ce personnage est devenu un poète immensément connu, bien au-delà des frontières du Yukon, et pourquoi ce sont des poèmes qui sont toujours appréciés. »

 

Les récits et poèmes de Robert W. Service sont inspirés de son temps passé dans le Grand Nord canadien au début des années 1900. Photo d’archive – Anne Longépé

Des thèmes qui résonnent encore aujourd’hui

En plus des thèmes intemporels de la liberté, de l’amour et du bonheur, plusieurs questionnements philosophiques émanent des textes qui y sont présentés. Ceux-ci mettent par ailleurs en lumière des sujets qui demeurent au cœur de notre société moderne. « Les idées de Robert Service sont vraiment d’actualité, surtout en ce qui concerne le respect de la nature, soutient l’écrivaine. Je trouve qu’il était très en avance sur son temps. Ce sont des thèmes et des questionnements que l’on se pose aujourd’hui : comment vivre en harmonie avec la nature dans laquelle on vit, comment la respecter et l’écouter. »

Celle-ci ajoute que d’autres poèmes comme « Bats-toi » prennent tout leur sens dans le contexte actuel, qui chamboule nos vies. Cette invitation à la persévérance et au courage face aux difficultés de la vie montre selon elle comment la poésie a le pouvoir d’apporter du soutien dans les moments les plus difficiles. « Nous sommes privés de voyage et de lien social, mais heureusement la lecture est l’un des plaisirs qui sont encore possibles », ajoute Mme Service-Longépé.

Faire rayonner l’œuvre de Robert Service

Dans le futur, la biographe affirme vouloir continuer à faire rayonner l’œuvre considérable qu’a laissée derrière lui son arrière-grand-père, il y a près de 100 ans. Selon celle-ci, les quelque 1200 poèmes et 8 romans qu’il a écrits méritent d’être redécouverts et partagés, pour un public anglo-saxon, mais aussi francophone.

De façon plus générale, celle-ci mentionne aussi son désir d’attirer un nouveau lectorat pour lequel la poésie peut sembler inaccessible ou rébarbative, des caractéristiques souvent reprochées à cette discipline littéraire. C’est notamment l’intention qu’avait l’auteure lorsqu’elle a décidé d’illustrer elle-même l’anthologie qu’elle propose aujourd’hui.

« J’avais vraiment le souhait de proposer quelque chose qui soit plus qu’une simple compilation. J’ai toujours aimé les livres illustrés et les livres d’art, car je trouve qu’ils stimulent l’imagination, affirme l’auteure. [Mes illustrations] accompagnent discrètement les poèmes de l’anthologie, et je crois qu’ils donnent un peu l’impression que quelqu’un aurait pris le livre, griffonné et fait des petits dessins autour des poèmes. Je voulais que ce soit quelque chose de léger, comme si c’était un livre que l’on avait trouvé », ajoute-t-elle.

Parmi ses nombreux projets, celle-ci évoque la traduction française du livre The Trail of 98, un roman rédigé par Robert Service en 1928, ainsi que de plusieurs autres de ses poèmes. Enfin, lorsque le voyage redeviendra plus accessible, l’écrivaine souligne son intérêt à continuer de s’impliquer dans le projet de jumelage qui perdure depuis 20 ans entre la ville de Lancieux, ancienne demeure de Robert Service en France, et Whitehorse.

 

L’auteure, Charlotte Service-Longépé, a illustré elle-même l’entièreté de l’anthologie qu’elle propose.
Photo : Les éditions JCL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *