Accueil » À la une » « L’ici et maintenant » d’Aquil Virani

« L’ici et maintenant » d’Aquil Virani

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Olivier de Colombel

Vendredi dernier, le 28 juillet, avait lieu le vernissage de l’exposition d’Aquil Virani, artiste en résidence accueilli par Arts Underground depuis le 28 juin. Il présente certains de ses anciens travaux, ainsi que des projets créés au cours du mois de juillet à Whitehorse.

Aquil Virani est un artiste engagé qui souhaite que son travail ait un impact sur la société. Parlant trois langues, dont le français, il se définit lui-même comme un artiste activiste. « Pas comme un activiste qui casse des fenêtres, mais j’essaye de faire que mon art rende le monde un peu meilleur. En général, je fais de l’art avec une dimension sociale. Et je veux que mon travail ait un impact bien pensé », précise l’artiste qui vit à Montréal.

Pour compléter sa nouvelle série #CelebrateHer qui reconnaît les femmes inspirantes, Aquil Virani a créé deux portraits de chefs autochtones à Whitehorse. Le portrait de Doris Bill, la chef de la nation des Kwanlin Dün, et celui de Kristina Kane de la Nation des Ta’an Kwäch’än. Photo : Thibaut Rondel

Pour compléter sa nouvelle série #CelebrateHer qui reconnaît les femmes inspirantes, Aquil Virani a créé deux portraits de chefs autochtones à Whitehorse. Le portrait de Doris Bill, la chef de la nation des Kwanlin Dün, et celui de Kristina Kane de la Nation des Ta’an Kwäch’än. Photo : Thibaut Rondel


On l’a surnommé « l’artiste du peuple » en raison de l’importance qu’il accorde aux pratiques artistiques accessibles. Il crée souvent des œuvres participatives qui requièrent l’intervention du public. Ses projets créatifs l’ont amené partout dans le monde (New York, Londres, Punta Cana, Toronto, Boston, Ottawa et Montréal) et ses projets d’art collaboratif ont été présentés à la télévision, à la radio, en presse, sur Internet et diffusés par de nombreux médias tels Radio- Canada, Global News, CTV, NPR, et Montréal Gazette.

Un projet aux multiples significations

Le projet qu’il propose ici à Whitehorse s’intitule Here is a gift. Un titre invitant et qui revêt de nombreuses significations. La première au sens littéral est « voici un cadeau ». Et pour cela, l’artiste a créé deux portraits de chefs autochtones à Whitehorse. Le premier de Doris Bill, chef de la nation des Kwanlin Dün, et également le portrait de Kristina Kane de la Nation des Ta’an Kwäch’än. « Pour compléter ma nouvelle série #CelebrateHer qui reconnaît les femmes inspirantes, j’ai contacté les deux Premières nations dont les territoires traditionnels sont dans la région de Whitehorse pour peindre des portraits de leurs chefs féminins. Après l’exposition, j’ai l’intention de présenter ces œuvres d’art », précise Aquil Virani.

La deuxième signification que l’artiste nous propose est « ici est un cadeau ». « Ici » se réfère à la Terre sur laquelle nous vivons, suggérant que nous empruntons la Terre aux générations passées, présentes et futures. L’« ici » peut être aussi compris comme le moment présent, c’est sa troisième signification, « le moment présent est un cadeau », veut nous rappeler l’artiste.

Aquil Virani est originaire de bien des endroits. Par son père, il vient de Tanzanie en Afrique de l’Est, par sa mère, il est Français, originaire de la ville de Beauvais. Il a grandi en Colombie-Britannique et habite maintenant à Montréal. Autant dire que de nombreuses influences et divers horizons sculptent la pensée et le travail de cet artiste des quatre coins du monde. Voilà qui éclaire la quatrième signification de « Here is a gift » : « ici » est la terre d’accueil, l’endroit qui devient une nouvelle maison. Un thème fort au Canada, où des millions d’immigrants venus de partout dans le monde et leurs descendants constituent majoritairement la population canadienne aujourd’hui.

« L’autre signification que je n’ai pas expliquée plus tôt, c’est qu’ici, à Whitehorse, l’espace qu’Arts Underground m’a donné pour travailler est un cadeau pour moi en tant qu’artiste », conclut Aquil Virani.

L’exposition aura lieu jusqu’au 11 août à la galerie d’Arts Underground. À retrouver également l’actualité de l’artiste sur son site Web qui est traduit en français.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *