Accueil » À la une » L’heure des retrouvailles au Moosehide Gathering

L’heure des retrouvailles au Moosehide Gathering

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Françoise La Roche

La dernière fin de semaine de juillet des années paires ramène avec elle le Moosehide Gathering. Cette année, pour sa 13e édition, la température a été clémente, quoique perturbée par quelques averses. Mais cela n’a pas empêché les invités de s’y rendre et certains ont même patienté jusqu’à deux heures pour prendre l’une des cinq navettes qui effectuaient l’aller-retour de Dawson à Moosehide quelque trois kilomètres plus au nord.

Le Moosehide Gathering est tenu par la Première nation Tr’ondëk Hwëch’in aux deux ans. Il se veut une célébration de leur culture et un hommage à leur héritage, à leurs ancêtres et au futur. Toutes les nations sont invitées à venir partager leurs histoires, leurs chansons et leurs danses traditionnelles.

La musique à l’honneur

Cette année, on trouvait surtout des ateliers musicaux : composition de chansons et violons, harmonicas et ukuleles n’attendaient que les musiciens, débutants ou avancés, pour s’égayer et lancer leur complainte; le perlage et la médecine traditionnelle ont fait l’objet de deux ateliers; et c’est sans compter la démonstration de fabrication de cuillère dans la corne de chèvre et l’art des écailles de poisson.

Photo: Françoise La Roche

Photo: Françoise La Roche


Les spectacles offerts tout au long de la fin de semaine en ont mis plein la vue. Les troupes de danseurs Dághààlhaan K’e et Dakhká Khwáan de Whitehorse et Dakwäkäda de Haines Junction ont perpétué les danses traditionnelles des Kwanlin Dün, des Tlingits et des Tutchone du Sud. Les performeurs venaient de diverses communautés du Yukon, mais aussi d’Alaska et des Territoires du Nord-Ouest.

Les musiciens et les joueurs de tambour, quant à eux, ont fait danser l’auditoire. Certains ont présenté des chants traditionnels, alors que d’autres, comme Danni et Lizi, jumelles de Vancouver, ont offert une prestation issue de leurs racines hip-hop, accompagnée de leurs voix de R&B et influencées de mélodies pop. Le tout a créé un style de musique bien personnel.

Témoignages

Karine Grenier de Whitehorse

« La randonnée en bateau était vraiment agréable. Ici, l’ambiance est bonne, ça sent bon, il y a de la musique, c’est créatif. »

Alia Pfeiffer de Whitehorse

« On est venues à pied de Dawson, c’était le fun d’entendre la musique au loin. C’était très intéressant de voir la culture, les danses, le feu, les violons. C’était très inclusif! Même si tu ne fais pas partie d’une Première nation, tu es la bienvenue! »

Vanessa Schuermann d’Allemagne

« Je trouvais très intéressant de voir les choses qu’ils ont faites à la main. On peut voir que c’est beaucoup de travail, et que ça prend énormément de temps. »

Marie-Pierre Bruneau de Dawson

« J’aime le Moosehide Gathering pour la culture des Premières nations. De plus, c’est un festival familial sans drogue ni alcool. Je peux rester aussi tard que je le veux avec mes enfants. J’aime qu’ils puissent connaître la culture de ceux qui vivaient ici avant nous. »

Thérèse Deschamps de Dawson

« C’est un bel événement qui réunit tout le monde. C’est ma première visite. J’avais manqué le précédent et je voulais voir par moi-même et me faire ma propre idée de ce qu’était le Moosehide Gathering. Je suis très satisfaite. »

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *