Accueil » Actualités » L’été arrive, les feux de forêt aussi

L’été arrive, les feux de forêt aussi

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Gabrielle Lizée-Prynne

Le premier feu de la saison s’est déclaré le jeudi 21 avril aux alentours de 15 h. En raison de la sécheresse, un feu mal éteint en décembre dernier a repris sur la route Ford Farm, à 23 km au nord de Whitehorse.

Rapidement contrôlé, ce feu de taille modéré (0,1 ha) rappelle cependant aux Yukonnais que la saison des feux de forêt est bel et bien arrivée et que chacun doit prendre les précautions nécessaires.

Une saison turbulente à venir?

Un hiver court et un climat sec ont favorisé les départs de feux dans la région. Ce premier incendie s’est d’ailleurs déclaré particulièrement tôt cette année. Le premier feu de la saison 2015 s’était quant à lui enflammé le 15 mai, soit environ un mois plus tard que cette année.

Les pompiers forestiers ont rapidement éteint le feu qui s’était déclaré le jeudi 21 avril sur la rue Ford Farm dans le district de Whitehorse. Il s’agissait du premier feu de forêt de la saison. Photo: Section de la gestion des feux de forêt du Yukon

Les pompiers forestiers ont rapidement éteint le feu qui s’était déclaré le jeudi 21 avril sur la rue Ford Farm dans le district de Whitehorse. Il s’agissait du premier feu de forêt de la saison. Photo: Section de la gestion des feux de forêt du Yukon


Cette nouvelle saison promet-elle d’être particulièrement mouvementée? George Maratos, agent d’information sur les feux de forêt, explique que « si les conditions continuent d’être sèches et se combinent à des éclairs, ce sera sans doute une année propice à beaucoup de feux de forêt ».

Des causes évitables

En moyenne, 150 feux de forêt se déclarent chaque année au Yukon. Bien qu’il soit impossible de contrôler les conditions météorologiques, il est tout à fait possible de prévenir les incendies d’origine humaine.

« Environ 40 % des feux de forêt au Yukon sont d’origine humaine », affirme M. Maratos.

Ces incendies sont souvent liés à des comportements imprudents et facilement évitables.

Parmi les causes principales de brasier, on trouve notamment les feux de camp abandonnés, les mégots de cigarette, les feux de broussaille ou encore les incendies criminels. Les exploitations forestières et les terrains à bâtir peuvent également être touchés par les incendies.

« Ça ne prend qu’un mauvais feu pour déclencher une mauvaise saison », a souligné l’agent d’information.

Ainsi, tous les Yukonnais doivent collaborer en s’informant sur les règles à suivre et en agissant de façon responsable et prudente.

À titre d’exemple, il est important d’éviter d’allumer un feu lorsqu’il vente ou que les conditions météorologiques sont chaudes ou sèches. Il faut également s’assurer d’éteindre correctement les feux de camp, les mégots de cigarettes ou toute autre source potentielle d’incendie.

Comme le précise la Section de gestion des feux de forêt au Yukon, la sensibilisation de la population demeure la clé pour éviter toute négligence.

Des effets écologiques positifs

Cependant, tous les feux ne sont pas source de danger et il n’est pas nécessaire d’éteindre chaque incendie qui survient au territoire.

Au Yukon, où l’on trouve une faible densité de population et de vastes superficies végétales, il est possible et même favorable de laisser plusieurs incendies brûler naturellement.

En effet, dans les forêts boréales, les feux font partie intégrante du cycle naturel et permettent le maintien d’un écosystème équilibré.

« Notre priorité est la protection de la vie humaine et la sécurité de nos employés », indique George Maratos. « S’il y a une personne en danger, nous allons répondre au feu. Mais si nous avons un feu qui ne met aucun individu ou aucun bien en danger, nous le laissons brûler naturellement. »

De ce fait, il n’est pas question d’un conflit entre l’être humain et la nature. L’objectif reste d’atteindre un équilibre sain entre la gestion d’un feu potentiellement nuisible et le respect de son rôle primordial dans le maintien de la santé de nos forêts.

Pour signaler un feu de forêt, composez le 1 888 798-3473.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *