Accueil » Actualités » Les secrets de la canneberge

Les secrets de la canneberge

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Les EssentiElles

Avant que le sol yukonnais se recouvre de son manteau blanc, il porte actuellement fièrement dans ses bois et ses tourbières son manteau vert à bouton rubis tant apprécié des amateurs de cette baie écarlate.

Les pionniers européens arrivés en Amérique la baptisèrent « Crane Berry » (baie de grue), car la fleur de l’arbuste évoque la tête et le bec d’une grue. Les Amérindiens, qui l’utilisent depuis belle lurette pour différents usages, emploient le terme « atoca » et la variété que nous cueillons ici au Yukon est nommée airelle rouge.

La canneberge comme aliment

Totalement dépourvue de sodium, contenant très peu de sucre et de protéines, la canneberge est une excellente source de vitamine C.  Elle est reconnue pour ses effets bénéfiques pour la santé des dents et des os. Une consommation de 115 ml de canneberges fraîches par jour servirait à combler les besoins journaliers d’un adulte. On raconte que du XVIIe siècle au XIXe siècle, la canneberge était largement consommée par les marins de l’est de l’Amérique du Nord, car ceux qui en mangeaient n’étaient pas victimes du scorbut.

Ces succulentes baies se retrouveront dans des muffins, des gâteaux, des pains, des confitures, des smoothies ou sur du yogourt. Photo : Marie-Claude Nault

Ces succulentes baies se retrouveront dans des muffins, des gâteaux, des pains, des confitures, des smoothies ou sur du yogourt. Photo : Marie-Claude Nault

Son activité antioxydante fait désormais l’unanimité auprès de la communauté scientifique. En effet, ce petit fruit rouge comporterait une meilleure activité antioxydante que la pomme, le raisin rouge, la fraise, le pamplemousse et la pêche.

La canneberge comme agent de conservation

Comme la canneberge est riche en acide benzoïque, un agent de conservation naturel, elle était utilisée par les Amérindiens pour la préparation du pemmican (aliment traditionnel comprenant viande séchée, graisse et fruits séchés). Le pemmican est une nourriture qui se conserve indéfiniment (les archéologues ont en effet trouvé dans un vieux campement amérindien du pemmican âgé de 350 ans… encore comestible!) et qui contient tout ce dont un homme a besoin pour survivre : glucides, lipides et protéines. Donc, pour les randonnées de plusieurs jours, la canneberge est un choix judicieux.

La canneberge comme médicament

La canneberge possède de nombreuses vertus thérapeutiques :

• Elle aide à combattre les mycoses.

• Elle aide à prévenir les crises de cystite (elle empêche les bactéries d’adhérer aux parois des voies urinaires bloquant ainsi leur développement).

• Elle aide à soigner le sang, le foie et les reins.

• Elle prévient les infections de l’estomac dues à l’hélicobacter pylori.

• Elle aide à lutter contre la formation de la plaque dentaire responsable des caries et des parodontites.

• Elle serait bénéfique dans la prévention de certains cancers (elle inhiberait les pertes de connexion des cellules du cerveau et préviendrait aussi les déficiences motrices et cognitives liées à l’âge et pourrait avoir un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer).

Alors, tous à vos paniers, les canneberges sont justes sous notre nez!

Vodka à la canneberge

À consommer avec modération!

Ingrédients

— 1/2 tasse d’eau

— 3 tasses de canneberges fraîches ou surgelées

— 1 1/2 tasse de sucre

— 3 tasses de vodka

Préparation

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau, les canneberges et le sucre.

Laisser mijoter environ trois minutes ou jusqu’à ce que les canneberges éclatent légèrement.

Laisser tiédir. Verser dans un pot en verre d’environ deux litres (huit tasses).

Réfrigérer jusqu’à refroidissement complet.

Ajouter la vodka et fermer hermétiquement.

Laisser macérer au réfrigérateur environ sept jours.

Chemiser un tamis d’étamine (coton à fromage) et filtrer la vodka.

Réserver les canneberges pour la décoration de cocktail.

Conserver la vodka au congélateur une fois filtrée.

Servir la vodka sur glace ou en Pink Martini.

Références

notrecanneberge.com

passeportsante.net

cranberryinstitute.org

ricardocuisine.com

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *