Accueil » À la une » Les p’tits yeux pointus remportent le défi de lecture

Les p’tits yeux pointus remportent le défi de lecture

Maryne Dumaine

Le club de lecture Les p’tits yeux pointus, qui collabore régulièrement dans les pages de l’Aurore boréale, vient de remporter le premier prix du défi de lecture de Communication-Jeunesse dans sa catégorie d’âge. Un succès communautaire qui démontre une fois de plus l’importance de la francophonie au Yukon.

Le 11 février dernier, les membres du club Les p’tits yeux pointus ont discuté du livre C’est quoi un réfugié et ont abordé le thème des haïkus dans le but d’en créer un collectivement.
Photo : Maryne Dumaine

 

Le club Les p’tits yeux pointus est un club de lecture indépendant, c’est-à-dire qu’il n’est ni organisé par une école ni encadré par une bibliothèque municipale. C’est une initiative de Sandra St-Laurent et de sa fille Camille, créée il y a six ans. « Nous sommes le seul club de lecture indépendant au sein de Communication-Jeunesse », explique celle qui anime depuis un groupe mensuel de lecture destiné à une dizaine de jeunes francophones âgés de 7 à 12 ans.

Cette année, le club s’est inscrit dans la catégorie Livromanie (9 à 11 ans). Le défi encourageait la communauté à s’associer au club pour comptabiliser, collectivement, le plus grand nombre de pages lues. À la date de clôture, le 12 mars dernier, le club yukonnais comptabilisait 107 085 pages.

« Un résultat impressionnant, compte tenu de la difficulté d’accéder à des livres en français dans ce territoire », indique Pierre-Alexandre Bonin, responsable de la médiation et de la sélection pour Communication-Jeunesse. « C’est beau à voir. Chaque année, Les p’tits yeux pointus, c’est le club qui participe au plus grand nombre d’activités, sans compter le défi de lecture. Je suis ravi qu’ils aient gagné cette année », ajoute avec admiration M. Bonin, coordonnateur des défis de lecture.

À titre de comparaison, la catégorie des 5-8 ans a été remportée par un club de lecture scolaire du Québec, avec 235 417 pages et celui de la catégorie 12-15 ans, par une école secondaire de la même province avec 42 219 pages. Une quinzaine de clubs ont participé cette année.

« Nous avons beaucoup évolué, affirme Sandra St-Laurent. En 2018, nous avions 5748 pages, puis 34 657 en 2019 et plus de 73 000 en 2020 ». Selon l’animatrice du club, ce succès vient cette année de la communauté du Yukon. « Habituellement, nous avons beaucoup de monde du Québec qui nous aide. Des gens qui ont déjà vécu au Yukon ou les familles des gens d’ici. Mais cette année, la plupart des personnes qui ont participé sont des collabo-lecteurs et collabo-lectrices du territoire. »

À noter que beaucoup de personnes participantes ont compté les pages du journal, mais d’autres lectures plus incongrues ont également fait partie du décompte : « Nous avons eu des pages d’instructions de jeux de société! »

Selon elle, ce défi est une occasion pour beaucoup de personnes de laisser de côté les livres en anglais et de prioriser les lectures en français. Selon le décompte reçu par la coordonnatrice, les lectures les plus populaires, cette année, sont les grandes séries telles que les Chevaliers d’émeraude (12 tomes) d’Anne Robillard. Et pour les adultes, ce sont les gros volumes « tels que le Comte de Montecristo », indique-t-elle.

Grâce à cette première place, le club Les p’tits yeux pointus pourra offrir 20 livres à la bibliothèque de Whitehorse. « Nous allons les feuilleter avant bien sûr, et nous allons y coller une étiquette pour mentionner que c’est un don du club. C’est important pour nous de bonifier le catalogue des livres en français disponibles ici. »

L’animatrice bénévole espère que la bibliothèque prenne un jour l’initiative de créer un nouveau groupe. Elle mentionne qu’à l’heure actuelle l’intérêt pour le club de lecture jeunesse en français est grandissant. « Nous aimerions voir la création d’un groupe pour les plus jeunes, mais nous avons aussi beaucoup d’intérêt pour un deuxième groupe de 9-11 ans, car nous avons une liste d’attente. En raison de la pandémie, nous ne pouvons pas être plus que dix dans la salle. Ce serait formidable qu’un nouveau groupe soit pris en charge par les employé.es des bibliothèques, ou que les trousses soient utilisées par les écoles! »

Les trousses créées par Les p’tits yeux pointus, incluant au moins 20 séries de huit copies de livres, sont disponibles à la bibliothèque de Whitehorse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *