Accueil » Courrier » Les nouveaux modèles d’offre de programmes d’éducation en milieu rural : des résultats positifs

Les nouveaux modèles d’offre de programmes d’éducation en milieu rural : des résultats positifs

Les nouveaux modèles d’offre de programmes d’éducation en milieu rural : des résultats positifs
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Au Yukon, tout comme ailleurs au Canada, nos façons d’enseigner sont en pleine évolution. Le taux de participation des élèves aux programmes d’apprentissage expérientiel et d’apprentissage autonome est l’une des réussites du plan d’action en matière d’éducation en région rurale.

Les programmes d’éducation sont plus diversifiés et moins rigides qu’ils ne l’étaient auparavant. La nouvelle méthode d’enseignement actuellement mise en œuvre à l’École secondaire de Watson Lake, qu’on décrit comme un « modèle d’apprentissage mixte », illustre bien cette évolution.

Il s’agit d’un modèle qui repose sur la technologie et sur l’expertise des enseignants pour aider les élèves à avancer à leur propre rythme dans un programme d’études en ligne. Des cours en personne viennent s’ajouter aux cours en ligne pour offrir aux élèves une plus grande souplesse dans leur parcours d’apprentissage.

Cette approche prend de plus en plus d’ampleur : en effet, les élèves de l’École secondaire de Watson Lake ont maintenant accès à 58 choix de cours différents, comparativement à 33 cours l’an dernier. Les élèves jouent un rôle plus actif dans l’orientation de leur propre apprentissage et ils élaborent des plans de fin d’études personnalisés avec l’aide de leurs parents et du personnel de l’école.

Les enseignants y trouvent aussi leur compte : grâce à l’apprentissage mixte en ligne, ils peuvent couvrir plusieurs matières auprès de nombreux élèves dans un même espace. Les élèves travaillent seuls ou en petits groupes, et les enseignants agissent à titre d’éducateurs et de mentors. Ainsi, les enseignants peuvent faire preuve d’une plus grande créativité, tant dans la méthode d’enseignement choisie que dans la matière enseignée.

L’un des grands avantages du modèle d’apprentissage mixte est que les élèves qui n’ont pas terminé les cours du premier semestre n’ont pas à repartir à zéro quand les classes reprennent. Même si le premier semestre de l’année scolaire est terminé, les élèves peuvent reprendre leurs travaux là où ils en étaient rendus et terminer les cours à leur propre rythme avec le soutien continu des enseignants.

L’amélioration récente du taux d’assiduité à l’École secondaire de Watson Lake cette année peut être attribuée au leadership dont ont fait preuve l’école et Éducation Yukon afin que les programmes d’enseignement soient mieux adaptés aux besoins individuels des apprenants du Yukon.

Le nouveau modèle d’apprentissage expérientiel en milieu rural dans le Nord est un autre exemple de réussite du plan d’action en matière d’éducation en milieu rural.

Ce modèle novateur de programme d’apprentissage a fait ses preuves l’an dernier à Dawson. Pendant une semaine, 86 élèves de la 10e à la 12e année, venant de sept collectivités rurales, se sont réunis à l’École Robert-Service et ont suivi l’un des huit cours expérientiels offerts. Des élèves de certaines des plus petites collectivités du Yukon ont pu suivre des cours qui ne sont pas offerts dans leur école et, par la même occasion, accumuler des unités de valeur pour l’obtention du diplôme d’études secondaires.

Ce modèle expérientiel leur a aussi permis de rencontrer des élèves d’autres collectivités du Yukon, de partager leurs expériences et d’élargir leur cercle d’amis.

L’École de Watson Lake et d’autres écoles en milieu rural ont réussi à trouver de nouvelles façons de faire participer les élèves à la mise en œuvre du plan d’action en matière d’éducation en région rurale, et plusieurs autres collectivités s’intéressent de près aux résultats obtenus.

Notre gouvernement s’est engagé à créer des milieux propices à l’apprentissage pour les élèves et les enseignants. Plus les élèves auront d’occasions de vivre des expériences intéressantes, plus de possibilités s’ouvriront à eux et ils pourront mieux cerner leurs centres d’intérêt et continuer à apprendre tout au long de leur vie. Et nos collectivités ne s’en porteront que mieux.
La ministre de l’Éducation,

Elaine Taylor

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *