Accueil » Courrier » Les connaissances pratiques en matière financière : un atout pour la vie

Les connaissances pratiques en matière financière : un atout pour la vie

Les connaissances pratiques en matière financière : un atout pour la vie

Novembre était le Mois de la littératie financière au Canada; l’occasion est donc bonne pour réfléchir à l’importance d’avoir des connaissances pratiques dans le domaine financier, et ce, à toutes les étapes de notre vie.

On définit généralement la littératie financière comme le fait de posséder les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour prendre des décisions éclairées en matière de finances. Que vous songiez à poursuivre des études postsecondaires, à acheter une maison ou à épargner en vue de la retraite, ou que vous deviez simplement prendre des décisions en tant que consommateur ou consommatrice, dans la vie de tous les jours, si vous comprenez bien les principes de base de la gestion financière, cela vous sera utile à court comme à long terme. En fait, bien connaître les principes de base en matière de budget et d’épargne est aussi important pour réussir dans la vie que de savoir lire et écrire.

II n’est jamais trop tôt pour initier les enfants à la gestion financière. En leur inculquant dès leur jeune âge de bonnes habitudes, il y a de fortes chances qu’ils prennent plus tard et tout au long de leur vie des décisions plus éclairées à ce chapitre. Toutefois, d’après les études qui ont été faites sur le sujet, les questions d’argent sont celles que les parents abordent le moins souvent avec leurs enfants, même si la littératie financière est une aptitude essentielle à la vie quotidienne.

Ce ne sont pas uniquement les enfants qui manquent de connaissances dans le domaine financier. Bien des adultes aussi au Canada ne possèdent pas les compétences et les connaissances qu’il faut pour bien gérer leur argent. Soixante pour cent d’entre eux se disent préoccupés de leur avenir sur le plan financier et 23 % avouent en être tellement inquiets que cela les empêche régulièrement de dormir.

Comment peut-on aider les gens à acquérir les connaissances et les compétences qui leur permettront de gérer leur argent en toute confiance? Les parents peuvent aider leurs enfants à ce chapitre en parlant souvent avec eux de sujets comme la différence qui existe entre un besoin et un désir.
Nous sommes nombreux à avoir une longue liste de choses que nous désirons avoir, mais rien n’est gratuit et tous les choix que nous faisons ont un prix ou une conséquence. Nous devons tous prendre des décisions quant à nos besoins réels et aux moyens à prendre pour les satisfaire, ce qui suppose temps, énergie et argent. En devenant plus avertis en ce qui concerne la gestion de notre argent, nous acquérons plus de pouvoir comme individus, citoyens, consommateurs et parents devant subvenir aux besoins de la famille.

Bien comprendre le coût rattaché aux cartes de crédit, savoir comment tirer profit des intérêts composés, faire preuve de stratégie quand vient le temps de contracter une dette et mettre de l’argent de côté en prévision de l’avenir sont tous des éléments qui nous permettront de jouir de la tranquillité d’esprit et de la sécurité financière auxquelles nous aspirons.

Nous ne voulons ou ne devons pas tous devenir des économistes ou des conseillers financiers chevronnés, mais nous pouvons tous apprendre à être plus conscients de la façon dont nous gérons notre avoir. Enseigner aux enfants la valeur de l’argent peut paraître dépassé en cette époque d’excès, mais selon moi, cela n’a jamais été aussi important.

Les personnes qui ne possèdent pas de connaissances de base en matière d’économie et de finances personnelles peuvent succomber facilement aux campagnes de marketing et leur attrait ainsi qu’à la pression de leur entourage. Le pouvoir immense de la publicité et de la pression sociale peuvent nous amener à acheter des choses dont nous n’avons pas besoin et que nous n’avons pas les moyens de nous offrir.

Sans compétences dans ce domaine, n’importe qui d’entre nous peut facilement adopter de mauvaises habitudes sur le plan financier et faire des choix regrettables qui peuvent mener à l’impuissance et au désespoir. Quand nous nous sentons démunis, nous pouvons céder à des influences encore plus dangereuses qui ne feront que nous embourber davantage dans nos difficultés personnelles. Voilà la raison pour laquelle il est si important d’acquérir de bonnes habitudes financières.

Pour en apprendre davantage sur la manière d’améliorer ses compétences dans le domaine de la gestion des finances familiales et pour faire un jeu-questionnaire d’autoévaluation, visiter le site Web www.fcac-acfc.gc.ca de l’Agence de la consommation en matière financière.

Le premier ministre Darrell Pasloski


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *