Accueil » À la une » Les candidats du Yukon participeront à une rencontre en français

Les candidats du Yukon participeront à une rencontre en français

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook10Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le 26 septembre, un forum électoral en français réunira au High Country Inn les candidats au siège de député du Yukon. Organisée à l’initiative de l’Association franco-yukonnaise (AFY) qui tiendra son assemblée générale en après-midi, cette rencontre matinale permettra aux membres de la communauté francophone de poser toutes leurs questions à Melissa Atkinson (NPD), Ryan Leef (conservateur), Larry Bagnell (libéral) et Frank de Jong (vert).

Melissa Atkinson, Larry Bagnell, Frank de Jong et Ryan Leef. Photos : fournies

Melissa Atkinson, Larry Bagnell, Frank de Jong et Ryan Leef. Photos : fournies

« Nous avons jugé important que la communauté francophone du Yukon puisse poser ses questions en français aux candidats qui se présentent, et que les candidats puissent nous présenter leurs engagements à l’égard du Yukon et la communauté francophone », explique Isabelle Salesse, directrice générale de l’AFY. « C’est important pour nous d’avoir ce son de cloche-là, et puis on sera probablement les seuls à organiser quelque chose en français. C’est donc une opportunité qui selon moi est intéressante, et on invite tout le monde qui a un intérêt à entendre ce que les candidats ont à dire à venir à ce forum électoral. »

Un forum similaire avait été organisé par l’AFY à la veille des élections territoriales de 2011. Une petite centaine de personnes s’étaient alors présentées à l’événement. Selon l’association, ce bon taux de participation a démontré un intérêt de la communauté pour ce genre d’événement.

Questions libres

En début et en fin de rencontre, chaque candidat sera invité à prononcer un mot d’introduction et de clôture de deux minutes. Afin de respecter le principe d’équité, leur temps de parole sera comptabilisé tout au long des discussions. Les membres du public seront ensuite conviés par un modérateur à poser leurs questions en français aux quatre candidats. Ceux-ci devront également répondre en français, ou venir accompagnés d’un traducteur.

« Le public pourra poser les questions qu’il souhaite, sans restriction », assure Mme Salesse. « L’important, c’est qu’ils puissent s’exprimer en français et qu’ils puissent poser les questions qui leur tiennent à cœur. On peut par exemple vouloir s’informer de la vision qu’ont les candidats de l’environnement ou vouloir connaître leur point de vue sur une situation d’actualité, comme la crise des réfugiés syriens. »

L’AFY et ses partenaires communautaires ont quant à eux déjà fait parvenir deux questions essentielles aux candidats.

L’association souhaite obtenir une réponse par écrit avant la date du forum, afin de pouvoir les publier en ligne.

« Ces questions portent spécifiquement sur le développement des communautés en milieu minoritaire », indique Isabelle Salesse. « Nous voulons en effet connaître l’engagement des candidats par rapport à ces deux éléments essentiels que sont le financement des communautés et leur consultation dans tout ce qui les concerne au niveau fédéral, dans les programmes et services en matière de santé, d’éducation, de culture et d’immigration. »

Démarche d’ouverture

Convaincre les candidats de participer à ce forum en français n’a pas été difficile, puisque tous ont confirmé leur participation en l’espace de moins de deux semaines. Quelques-uns parlent le français ou sont en cours d’apprentissage, ce qui quelquefois constitue un atout dans le cadre de la réalisation d’un mandat politique à Ottawa.

« On représente quand même un bon pourcentage de la communauté yukonnaise, donc forcément on ne peut pas faire abstraction de nous autres », explique Mme Salesse. « Je crois que s’il y a un effort de fait d’apprendre la langue et de venir à ce forum, ça démontre que les candidats ont une ouverture à entendre ce que nous avons à dire. Est-ce qu’ils ont une ouverture à faire quelque chose par rapport à ce qu’on a à dire, je ne le sais pas, mais c’est certain qu’ils veulent nous parler. »

Le forum électoral se tiendra dès 10 h 45 à l’hôtel High Country Inn de Whitehorse. La rencontre sera précédée à 9 h d’un atelier sur la reconnaissance communautaire. À cette occasion, les participants seront invités à discuter de la façon dont la communauté pourrait célébrer ses membres remarquables et récompenser les belles initiatives de la franco-yukonnie. L’AFY souhaite en effet trouver une nouvelle formule afin de compenser la disparition du Gala de la francophonie et de sa cérémonie de remise de prix communautaires. La dernière édition du gala s’est tenue en 2012.

Le forum électoral sera suivi du dévoilement d’un nouveau Répertoire des services en français au Yukon. La ministre responsable de la Direction des services en français, Elaine Taylor, prononcera une allocution à 13 h 15, et la réunion d’affaires débutera à 13 h 30.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook10Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *