Accueil » À la une » Légalisation : le gouvernement du Yukon prépare sa commande de cannabis

Légalisation : le gouvernement du Yukon prépare sa commande de cannabis

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

John Streicker, ministre responsable de la Société des alcools du Yukon, a annoncé que son gouvernement prévoyait de dépenser 2,7 millions de dollars pour constituer un stock de cannabis, en prévision de la légalisation du produit, le 1er juillet prochain.

La constitution de cette réserve représentera 90 % du budget de 3 millions de dollars alloué pour cette nouvelle année financière à la Société des alcools du Yukon, qui aura dans un premier temps l’exclusivité de la distribution du cannabis au territoire. Lorsqu’une réglementation plus poussée sera prête, il est envisageable que les détaillants privés puissent pénétrer le marché après s’être procuré un permis auprès d’une commission des permis spécialisée.

Le ministre Streicker a annoncé une commande de cannabis de 2,7 millions de dollars. Photo : Thibaut Rondel


Le ministre Streicker a justifié le montant de cette commande importante en expliquant que le gouvernement ne voulait pas risquer de se retrouver en rupture de stock dès les premières semaines suivant la légalisation. En effet, la Société des alcools n’exclut pas la possibilité que les fournisseurs de cannabis se trouvent rapidement submergés de commandes et éprouvent des difficultés à approvisionner le marché.

Selon M. Streicker, un approvisionnement de 2,7 millions de dollars devrait permettre de fournir les Yukonnais pendant quatre mois, soit jusqu’à fin octobre 2018. Aucune information n’a cependant encore filtré sur le nom d’un éventuel fournisseur, les produits recherchés, leur prix d’achat ou les taxes de vente qui leur seront appliquées.

En dépit des annonces régulières du gouvernement, la possibilité pour les Yukonnais d’acheter du cannabis au territoire dès le 1er juillet prochain n’est cependant même pas encore garantie. En effet, aucun plan n’a encore été clairement établi quant au point de distribution promis. À l’heure actuelle, le budget alloué au projet de légalisation ne permet pas de bâtir un nouvel entrepôt, et l’approvisionnement de cannabis pourrait donc être stocké dans l’entrepôt de la Société des alcools situé dans la zone industrielle et commerciale Marwell. À trois mois et demi de la date officielle de légalisation, la question du point de vente, qui se trouvera quelque part à Marwell, n’a pas non plus été résolue.

Dépôt du projet de loi

Le 8 mars, le gouvernement du Yukon a déposé le projet de loi no 15 sur le contrôle et la réglementation du cannabis qui vise à régir la distribution, la vente au détail, la consommation, la culture personnelle et la possession de cannabis non médical dans le territoire.

Selon le gouvernement, le projet de loi doit fournir un accès légal et réglementé au cannabis en vue de déloger les activités illicites. La priorité sera mise sur la santé, la sécurité et la réduction des dangers, en privilégiant la protection des jeunes contre les effets négatifs sur la santé, a indiqué le gouvernement.

L’âge minimal pour posséder, consommer et cultiver légalement du cannabis serait fixé à 19 ans. La possession d’un maximum de 30 grammes de cannabis séché ou son équivalent serait autorisée dans les lieux publics.

En privé, jusqu’à quatre plants de cannabis par résidence pourraient être cultivés pour usage personnel. La consommation serait toutefois limitée aux résidences privées et à leurs espaces adjacents, à condition d’avoir le consentement du propriétaire, mais pourrait à terme être permise dans d’autres lieux.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *