Accueil » Actualités » L’École Émilie-Tremblay bat son propre record

L’École Émilie-Tremblay bat son propre record

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Pour une deuxième année consécutive, l’École Émilie-Tremblay est l’institution scolaire qui a amassé le plus de répertoires téléphoniques au Yukon avec une récolte totale de 930 bottins de Northwestel. Les jeunes francophones dépassent ainsi leur marque de 785 établie l’an dernier.

La nouvelle a été rendue publique le 10 juin dans le cadre d’une conférence de presse qui a eu lieu à l’école en présence du directeur des communications de Northwestel, Andrew Anderson, du maire de Whitehorse, Dan Curtis, et du ministre des Services aux collectivités, Currie Dixon.

Selon Andrew Anderson, 21 écoles du territoire ont participé au programme de recyclage de Northwestel. Au total, les élèves de ces écoles ont amassé pas moins de 7 738 répertoires téléphoniques, une augmentation de plus de 10 % par rapport à la dernière année. Pour le Nord du Canada, ce sont 19 393 répertoires qui ont été amassés en 2015. L’école qui a amassé le plus de bottins sur ce territoire est Range Lake North School de Yellowknife avec une impressionnante récolte de 2 603.

Ce programme a été établi en 2002 par Northwestel afin de favoriser le recyclage tout en permettant aux écoles d’amasser de l’argent pour leurs activités. Ainsi, les élèves de troisième et quatrième années qui étaient responsables de ce projet à l’École Émilie-Tremblay ont reçu 750 $ qui ont permis de faire des classes vertes ce printemps. Les élèves de troisième année ont été à Wolf Creek, alors que ceux de quatrième année ont fait de la randonnée à Kathleen Lake.

« Les jeunes étaient motivés. On les voyait arriver à tous les jours avec des piles de bottins », soutient le professeur et directeur par intérim de la Commission scolaire francophone du Yukon, Marc Champagne.

Le maire Dan Curtis a remercié les jeunes pour leur travail et a remarqué que des écoles qui comptent beaucoup plus d’élèves (il y en a 186 au primaire à l’École Émilie-Tremblay) n’ont pas obtenu d’aussi bonnes récoltes.

« Vous devez maintenant encourager vos parents à recycler comme vous le faites », a-t-il ajouté.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *