Accueil » Actualités » Le Yukon découvre la médiation culturelle en français

Le Yukon découvre la médiation culturelle en français

Thibaut Rondel

Le 24 septembre à 17 h se tiendra à The Watershed la première édition des Co-Art cafés. Porté par le secteur culturel de l’Association franco-yukonnaise (AFY), ce nouvel événement s’inscrit dans le cadre d’un projet d’action culturelle qui vise à faciliter la rencontre du public avec les artistes et leurs arts.

Selon l’AFY, il s’agit d’une belle occasion pour en apprendre davantage sur la médiation culturelle et sur les artistes de la communauté. L’association considère également cette initiative comme une occasion de réseautage pour les acteurs et les organismes francophones du Yukon qui pourront notamment échanger leurs idées pour faire émerger de nouveaux projets artistiques éducatifs et socioculturels.

« Je pense qu’il y a des artistes dans la communauté qui font déjà des projets de médiation culturelle, mais qui ne savent pas qu’ils font de la médiation culturelle, ou bien qu’ils en ont entendu parler, mais ne savent pas vraiment ce que c’est », explique Delphine Bouteiller, agente de projets en action culturelle communautaire à l’AFY. « L’idée était donc de créer un espace de rencontre et d’échange pour les artistes et les travailleurs culturels de la communauté, mais aussi de donner des ressources pour que la communauté comprenne ce qu’est la médiation culturelle. »

Selon Mme Bouteiller, les Co-Art cafés sont aussi un bon moyen de connaître les attentes et les besoins de la communauté artistique. Dans le cadre du projet Une communauté artistique et culturelle francophone en essor au Yukon et dans le Nord canadien, l’AFY souhaite en effet proposer aux artistes d’enrichir leurs capacités en leur offrant par exemple des formations et en les soutenant dans des démarches pour obtenir du financement. À terme, le secteur culturel souhaiterait également pouvoir leur offrir des moyens de mettre eux-mêmes en place des actions de médiation culturelle. Une phase de consultation lors des Co-Art cafés était donc tout indiquée pour prendre le pouls de la communauté.

Une animation participative

Le premier Co-Art café mettra en avant le projet de Sylvie Binette intitulé Fabric, Steam and Memories : Whitehorse Steam Laundry and beyond. Basée sur l’histoire d’une blanchisserie yukonnaise du début du XXe siècle, cette animation participative est un excellent exemple de ce que peut être un projet de médiation culturelle. Marie-Hélène Comeau lui succédera pour présenter un projet axé sur le partage de la langue française intitulé La Caravane des dix mots. La soirée sera facilitée par Geneviève Doyon.

Sylvie Binette présentera une animation participative intitulée Fabric, Steam and Memories : Whitehorse Steam Laundry and beyond. Photo : Thibaut Rondel

Sylvie Binette présentera une animation participative intitulée Fabric, Steam and Memories : Whitehorse Steam Laundry and beyond. Photo : Thibaut Rondel

« Le but, c’est d’avoir une discussion ouverte et que chacun puisse poser des questions sur le projet de l’artiste, sur sa démarche ou sur la médiation culturelle en général », résume Mme Bouteiller qui précise que même si l’événement reste grand public, le Co-Art café est principalement destiné à un public qui a un intérêt à échanger.

Le secteur culturel espère pouvoir mettre sur pied cette année trois Co-Art cafés axés autour de la présentation d’un projet de médiation culturelle.

Dans le cadre du Fonds d’action culturelle communautaire (FACC) de Patrimoine canadien, le gouvernement fédéral a alloué 268 550 $ sur deux ans au projet Une communauté artistique et culturelle francophone en essor au Yukon et dans le Nord canadien. Les fonds seront affectés directement au programme culturel de l’Association franco-yukonnaise, au profit des artistes de la relève et des artistes de renom de la communauté francophone. Ils serviront également à l’établissement de partenariats artistiques et culturels dans le Nord.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *