Accueil » À la une » Le vox pop du Festival de musique de Dawson

Le vox pop du Festival de musique de Dawson

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Agnès Viger

Le groupe montréalais Duchess Says invite le public à la rejoindre sur la scène. Photo : Genséric Morel

Le groupe montréalais Duchess Says invite le public à la rejoindre sur la scène. Photo : Genséric Morel


Le Festival de musique de Dawson se tenait du 21 au 23 juillet dernier. Paroles de festivaliers.

Patrick Fraser, au concert de Nive and the Deer Children au Centre culturel Dänojà Zho. Photo : Genséric Morel

Patrick Fraser, au concert de Nive and the Deer Children au Centre culturel Dänojà Zho. Photo : Genséric Morel

Patrick Fraser, restaurateur de bâtiment à Wakefield au Québec

Je suis venu à Dawson pour le festival. Je suis souvent impliqué dans les événements musicaux, j’adore ça et j’en suis très fier. Le Festival de musique de Dawson est vraiment beau. Ce que j’aime particulièrement, c’est qu’il s’agit d’une organisation locale. Les artistes sont beaucoup plus accessibles, ils acceptent de discuter. Je suis musicien folk, je joue du violon. Je suis venu avec mon fils qui est aussi musicien. Les artistes que nous avons rencontrés ont accepté de faire une jam-session, c’était extraordinaire. Je suis tombé en amour avec la ville. Je travaille dans la rénovation de bâtiments, donc être ici est un plaisir pour les oreilles et pour les yeux.

Alexia Mottin et sa fille Lou pendant les activités du KIDSFest. Photo : Genséric Morel

Alexia Mottin et sa fille Lou pendant les activités du KIDSFest. Photo : Genséric Morel

Alexia Mottin, avec sa fille Lou. Infirmière à Montréal

Je suis partie le 5 juin de Montréal pour traverser le Canada jusqu’à Dawson. C’est un voyage en roulotte avec ma fille, un roadtrip maman-bébé. Les surprises étaient nombreuses sur la route, nous avons rencontré beaucoup de gens et préparions l’itinéraire la veille pour le lendemain. Nous sommes arrivées à Dawson un peu avant l’ouverture du festival. Lors du premier concert, Lou était très impressionnée par la musique. Samedi, nous avons profité des activités gratuites pour les enfants. C’est notre première fois à Dawson, mais j’espère que ce ne sera pas la dernière, il y a une belle vibration ici. C’est le point d’orgue de notre roadtrip.

Joyce Fu, lors de sa journée de volontariat au Festival de musique de Dawson. Photo : Genséric Morel

Joyce Fu, lors de sa journée de volontariat au Festival de musique de Dawson. Photo : Genséric Morel

Joyce Fu, saisonnière à Dawson, originaire de Toronto, amoureuse de la langue française

Je cumule trois emplois à Dawson : professeure de yoga, vendeuse en boulangerie et serveuse. J’ai réussi à m’arranger pour être libre la fin de semaine pour pouvoir participer au festival. Je fais un jour de volontariat pour pouvoir profiter des concerts les deux autres jours. J’ai adoré le groupe The Courtneys, trois filles talentueuses vraiment rock’n’roll. Le public était déjanté pendant leur représentation. J’aime particulièrement l’ambiance relax du festival, sans prise de tête. Il y a énormément de volontaires, la plupart viennent de la communauté. Cela apporte une énergie différente à Dawson. J’en profite, je suis ici pour vivre le Yukon!

Greg Younger-Lewis, plein d’énergie après la prestation du groupe haïtien Chouk Bwa Libète. Photo : Genséric Morel

Greg Younger-Lewis, plein d’énergie après la prestation du groupe haïtien Chouk Bwa Libète. Photo : Genséric Morel

Greg Younger-Lewis, enseignant de français à Ottawa

Je prends des vacances chaque année en juillet pour découvrir un coin du Canada avec des amis. Cette année, nous avons choisi d’aller à Dawson pour le festival. L’ambiance est vraiment particulière ici. Ce que j’ai préféré jusqu’à présent était le concert de Dione Taylor. Tout le monde dansait, je me sentais libre, elle avait une très belle énergie. Le lendemain, je me suis réveillé avec une sensation étrange. C’était la première fois en deux mois que je me réveillais sans symptômes d’un traumatisme crânien que je me suis fait il y a deux mois. Pas de vertige, pas de maux de tête, c’est une résurrection! C’est peut-être grâce à la danse…

Mariève Begin, après avoir dansé pendant le concert de ses amis du groupe The River Bends au Gazebo. Photo : Genséric Morel

Mariève Begin, après avoir dansé pendant le concert de ses amis du groupe The River Bends au Gazebo. Photo : Genséric Morel

Mariève Bégin, peintre et tutrice à Dawson

L’an dernier, j’étais bénévole au festival. Cette année, je vais juste assister aux concerts gratuits au Gazebo et au Centre culturel Dänojà Zho. J’aime être dehors l’été, profiter de l’ambiance solaire et particulière de la ville, notamment pendant le festival. La musique me parle vraiment. Je joue de la guitare et je viens de commencer à apprendre à jouer de la batterie. Je connais les musiciens du groupe The River Bends, ils viennent de Dawson. Ici, c’est comme une grande famille! Quand ils ont joué, j’ai aimé danser et partager un moment complice avec d’autres festivaliers, notamment une dame âgée pleine d’énergie.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *