Accueil » À la une » Le vérificateur général réprimande le gouvernement du Yukon

Le vérificateur général réprimande le gouvernement du Yukon

Le vérificateur général réprimande le gouvernement du Yukon

Thibaut Rondel

Le bureau du vérificateur général du Canada a réprimandé le gouvernement du Yukon pour sa gestion des projets de construction des hôpitaux régionaux de Watson Lake et Dawson City. Dans un rapport déposé le 26 février à l’Assemblée législative du Yukon, le vérificateur général dénonce un manque d’analyse dans l’estimation des coûts et des besoins en santé de la population.

« Nous avons constaté que la Régie des hôpitaux du Yukon n’avait pas planifié adéquatement la construction des hôpitaux de Watson Lake et de Dawson City », explique Michael Ferguson. « Elle n’a pas effectué une évaluation complète des besoins en soins de santé des collectivités avant de commencer les projets de construction. Elle n’a pas documenté comment elle avait collaboré avec le ministère de la Santé et des Affaires sociales pour déterminer quels programmes et quels services seraient fournis par chaque entité. »

Retards de construction et dépassement des coûts

Les deux hôpitaux accusent des retards de construction de près d’un an chacun, ainsi qu’un dépassement des coûts de plusieurs millions de dollars. La fin des travaux de l’établissement de Watson Lake, prévue au printemps 2012, a été reportée au mois de mai prochain. L’hôpital de Dawson City, dont les travaux devaient prendre fin à l’automne dernier, n’ouvrira ses portes qu’en juillet prochain, selon l’administrateur général de la Régie des hôpitaux du Yukon, Jason Bilsky.

Au total, les deux bâtiments auront coûté la bagatelle de 54,3 millions de dollars, contre un montant initialement prévu de 48,7 millions de dollars.

Le rapport du vérificateur général a également relevé que la Régie des hôpitaux du Yukon n’avait pas été en mesure de démontrer qu’elle avait évalué les besoins en logement avant d’entamer la construction de la résidence Crocus Ridge. Inauguré en avril 2011, le bâtiment héberge du personnel médical basé à Whitehorse. Le chantier avait accusé quatre mois de retard, le budget ayant quant à lui grimpé de 17 à 18,3 millions de dollars.

Le ministre Graham se focalise sur l’avenir

La Régie des hôpitaux du Yukon et le ministère de la Santé et des Affaires sociales du Yukon ont accepté les recommandations du vérificateur général et se sont engagés à les mettre en place. Lors d’un point de presse tenu le 27 février, le ministre de la Santé, Doug Graham, a préféré mettre l’accent sur les possibilités d’amélioration plutôt que de se focaliser sur les erreurs du passé. « La décision a été prise il y a 5 ou 6 ans et nous ne pouvons pas faire grand-chose au sujet des édifices, il faut travailler avec ce qui se trouve désormais dans les communautés », a-t-il déclaré. « En ce qui me concerne, ces choses se sont passées, nous avons deux superbes installations, elles vont avoir des impacts très positifs sur ces communautés et je pense que le rapport du vérificateur général est plus ou moins l’occasion de s’assurer que nous travaillons sur cette étroite relation entre la Régie des hôpitaux du Yukon et les services fournis par le ministère de la Santé et des Affaires sociales », a-t-il poursuivi. Le ministre Graham et Jason Bilsky ont annoncé que les deux entités allaient travailler ensemble pour mettre en place une évaluation des besoins en soins de santé, afin de déterminer la meilleure façon d’aller de l’avant dans l’offre de prestations des nouveaux hôpitaux.

La question du personnel

Alors qu’une grande pénurie de médecins et de personnel de santé frappe actuellement le territoire, la question se pose également de savoir si le gouvernement sera en mesure de fournir les ressources humaines nécessaires au bon fonctionnement des deux nouveaux hôpitaux. Selon le ministre Graham, la situation à Dawson serait assez stable et des efforts de recrutement seraient actuellement mis en œuvre à Watson Lake. Jason Bilsky a précisé que la Régie recrutait actuellement du personnel de soutien à Dawson, mais que la situation était bien moins problématique à Watson Lake, où un hôpital existe déjà.

L’audit du vérificateur général avait pour principaux objectifs de déterminer si la Régie des hôpitaux du Yukon, en collaboration avec le ministère de la Santé et des Affaires sociales du Yukon, avait planifié adéquatement la construction des hôpitaux de Watson Lake et de Dawson City; avait planifié adéquatement la construction de la résidence Crocus Ridge et avait géré adéquatement les trois projets de construction.

Réactions partagées

Interrogé par le Whitehorse Star, l’ancien premier ministre du Yukon, Dennis Fentie (2002-2011), a remis en question les conclusions du rapport du vérificateur général. Responsable du projet de construction des deux hôpitaux, l’ancien député de Watson Lake (1996-2011) considère le document comme un « rapport bureaucratique de plus ». « Je ne conteste pas ce que font les auditeurs; ce sont des comptables à la petite semaine, mais quand les gens vivent dans des communautés comme celles-ci et qu’ils en font l’expérience, ils savent ce que sont les besoins, et c’est exactement sur cela que la décision s’est basée : une nécessité démontrée », a déclaré Dennis Fentie, notant du même coup que le vérificateur général ne vit pas au Yukon.

Le rapport de Michael Ferguson semble cependant rallier l’opposition constituée par le NPD et le Parti libéral. « Je pense que cela vient simplement reconfirmer ce que le caucus libéral a toujours dit. Il s’agit d’une approche cavalière en matière de dépenses de l’argent des contribuables », a déclaré le leader par intérim du Parti libéral, Sandy Silver. Le député du Klondike souhaite que la Régie des hôpitaux du Yukon se présente à la prochaine session de l’Assemblée législative pour répondre de ses décisions. « Nous avons des tonnes de questions concernant les décisions qu’ils ont prises », a-t-il ajouté. « Nous avons également des tonnes de questions touchant aux recommandations formulées dans le rapport d’audit. »

Liz Hanson, leader du Parti néo-démocrate, soutient quant à elle que le rapport du vérificateur vient confirmer ce que l’opposition a toujours affirmé : le gouvernement formé par le parti du Yukon n’écoute pas les Yukonnais. « Nous sommes aux prises avec des installations très coûteuses fournissant des soins de courte durée, qui pourraient être ou non en mesure de fournir des soins de courte durée », a déclaré Liz Hanson. « Peut-être ont-ils besoin de revoir le modèle de santé proposé à Dawson, peut-être faut-il privilégier les soins communautaires plutôt que les soins actifs de courte durée », a-t-elle précisé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *