Accueil » Actualités » Sports et loisirs » Le sentier Cottonwood à Kluane s’est refait une beauté

Le sentier Cottonwood à Kluane s’est refait une beauté

Le sentier Cottonwood à Kluane s’est refait une beauté

Parcs Canada

Connaissez-vous le sentier Cottonwood au parc national et à la réserve de parc national Kluane? Grâce à ses 85 km, le plus long sentier du parc offre une superbe expérience dans l’arrière-pays. Que vous le parcouriez à pied ou à vélo, il vous fera longer un ancien chemin minier, franchir deux cols, parcourir des prés alpins et des peupleraies, traverser plusieurs ruisseaux et suivre les rives des lacs Louise et Kathleen, avant de s’arrêter à l’extrémité est de ce dernier.

Depuis plusieurs années déjà, le sentier attire les amateurs de vélo de montagne du Yukon. Le parcours est difficile en raison de sa longueur, mais aussi parce qu’il comporte, ou plutôt comportait, des centaines d’épinettes mortes et déracinées qu’il fallait contourner si l’on ne pouvait passer par-dessus ou en dessous. C’était tout un défi pour les cyclistes comme pour les randonneurs.

Certains tronçons du sentier Cottonwood traversent une forêt d’épinettes ravagée par le dendroctone de l’épinette. Les vents forts qui sont monnaie courante à Kluane y font régulièrement tomber des arbres morts, et le travail des quelques employés d’entretien des sentiers du parc est donc toujours à recommencer.

Il y a environ deux ans, les membres du club de vélo de montagne Contagious Mountain Bike Club à Whitehorse ont offert à Parcs Canada leur aide bénévole pour nettoyer les tronçons du sentier les plus encombrés. L’Agence a bien accueilli l’idée et, après des discussions, a fait l’automne dernier un essai dont le résultat a été très satisfaisant.

Brian Bakker, superviseur de l’équipe d’entretien des sentiers de Kluane, a rencontré à plusieurs reprises des représentants du club pour discuter de logistique et étudier des cartes. Ensemble, les deux organismes ont élaboré un plan visant à obtenir le meilleur rendement possible au regard du temps consacré. M. Bakker a aussi donné aux bénévoles une formation sur la sécurité au pays des ours et à proximité d’équipements dangereux, notamment les hélicoptères.

L’équipe d’entretien de Kluane, c’est-à-dire trois ouvriers et un superviseur, a passé environ une semaine sur place, retiré plus de 200 arbres morts et débroussaillé 25 km du sentier Cottonwood envahis par la végétation. Les membres du club espéraient travailler bénévolement pendant quatre jours, mais des vents forts les ont empêchés de se rendre dans le secteur où leurs services étaient requis, et ils n’ont donc pu y rester que deux jours : une expérience typique de Kluane! Malgré ces problèmes, les membres du club ont pu débroussailler des tronçons du sentier qui en avaient bien besoin. Ensemble, les employés de Parcs Canada et les bénévoles ont abattu beaucoup de travail. Le résultat est évident sur le sentier, où la visibilité a été améliorée. Le paysage demeure magnifique, mais il ne s’agit plus autant d’une course à obstacles.

Sierra Van der Meer, présidente du club, a croisé un groupe de randonneurs pendant qu’elle travaillait sur le sentier. Elle les a revus une semaine plus tard alors qu’ils terminaient leur randonnée et qu’elle se préparait à la faire à vélo. Les randonneurs, qui n’en étaient pas à leur première visite, se sont dit enchantés par les améliorations apportées. Mme Van der Meer elle-même a été impressionnée par la qualité de son expérience cette fois-ci par rapport aux années précédentes.

La présidente a également tenu à remercier Parcs Canada, au nom de la communauté des amateurs de vélo de montagne du Yukon, de lui avoir donné cette occasion de collaborer avec ses employés. Les deux groupes ont appris à mieux comprendre leurs motivations et leurs modes de fonctionnement respectifs. C’est l’exemple même d’une expérience dont tous sont sortis gagnants!

Pour en savoir davantage sur les sentiers de Kluane et sur leur état, visitez le www.pc.gc.ca/kluane ou écrivez à kluane.info@pc.gc.ca. De la mi-mai au début septembre, vous pouvez aussi téléphoner au Centre d’accueil au 867 634-7207.

N’oubliez pas que si vous comptez passer la nuit dans le parc national entre le 1er avril et le 15 novembre, vous devez vous procurer un permis d’accès à l’arrière-pays et ranger vos aliments dans des contenants à l’épreuve des ours (fournis sans frais à l’achat du permis).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *