Accueil » À la une » Le Salon du livre en français, un événement grand public incontournable

Le Salon du livre en français, un événement grand public incontournable

Maryne Dumaine

L’automne, c’est souvent synonyme de soirées lecture ou de jeux de société! Pour vous aider à vous adonner à ces belles activités sans perdre la langue de Molière pour autant, il existe un rendez-vous à ne pas manquer : le Salon du livre.

Le Salon du livre permet aux petits et grands de feuilleter les pages des ouvrages avant de faire leur choix. Un avantage certain par rapport aux achats en ligne.
Photo : CSFY

 

Échelonné sur trois jours, le Salon du livre sera l’occasion de venir flâner pour découvrir des livres et des jeux, en français, pour tous les goûts et pour tous groupes d’âge.

Une sélection diversifiée

Quatre personnes employées de la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) composent le comité organisateur de l’événement. Grâce à quelques heures allouées par leur employeur, elles assurent la logistique et les commandes des produits. Elles font également une partie de cette tâche bénévolement. « C’est une activité qui nous tient à cœur », explique Julie Dessureault, membre du comité organisateur depuis 2006.

Les produits qui seront proposés à la vente sont neufs. Il ne s’agit pas d’un marché du livre usager.

Pour la sélection, les quatre membres mettent toutes la main à la pâte. « L’agente de notre fournisseur nous fait également des suggestions. Elle connaît mieux les tendances, les nouveautés, les coups de cœur… Depuis quelques années, la personne avec qui on travaille est très enthousiaste envers notre projet. C’est donc une belle collaboration », explique la trésorière de la commission scolaire.

En valeur pécuniaire, les organisatrices font venir au Yukon plus de 20 000 $ de livres et de jeux en français. On trouvera sur les rayons, entre autres, des livres de cuisine, des ouvrages pour les tout-petits, des romans, des jeux de société pour les plus jeunes ou pour adultes… La sélection s’adresse à un public très large.

Pour toutes et tous

Si l’événement rejoint majoritairement les familles dont les enfants fréquentent les deux écoles francophones, il est ouvert à tout le monde. « Nous avons beaucoup d’enseignants de français langue seconde qui viennent pour acheter des livres pour leurs classes », explique Mme Dessureault. « Il y a aussi des familles des écoles d’immersion », ajoute-t-elle.

Selon l’organisatrice, la majorité des ventes concerne les livres jeunesse. « La plupart des livres invendus sont des livres pour un public adulte », mais selon elle, les adultes viennent tout de même de plus en plus, ne serait-ce que pour regarder, feuilleter et découvrir les nouvelles tendances en littérature.

Car les occasions de tenir en main un livre neuf en français sont rares au Yukon. Si la bibliothèque offre un excellent service de commande sur demande, il n’en reste pas moins que côté magasinage, les choix sont très limités. Feuilleter, toucher, sentir, lire un extrait…Tout cela est possible lors du Salon du livre.

Un impact qui rayonne au-delà de la francophonie

À la fin de l’événement, les livres invendus sont renvoyés aux fournisseurs. Le fournisseur spécialisé en livres éducatifs offre un certain pourcentage des ventes que les organisatrices pourront garder au territoire. « Nous offrons certains de ces livres au personnel de nos écoles pour enrichir leur bibliothèque de classe, mais aussi, nous en offrons à des organismes de la communauté », explique Mme Dessureault avant d’énumérer des organismes tels que la Garderie du petit cheval blanc, les EssentiElles, la Literracy Coalition, ou le Centre des femmes.

Pour ce qui est des profits en argent, ils sont remis à des causes locales. Les dernières années, les profits ont été remis à la campagne Bare Essentials et ont permis de parrainer deux familles à Noël pour la campagne Share the Spirit.

Concours

La CSFY lance cette année un concours pour créer l’identité visuelle du Salon du livre 2020. Pour participer, les organisatrices encouragent le public à envoyer un dessin ou une photo à info@csfy.ca, avant le 4 octobre prochain.

Les réalisations proposées doivent être en lien avec la lecture, pour tout âge et en français. Le Salon du livre aura lieu les 9, 10 et 11 octobre au gymnase de l’École Émilie-Tremblay.

 

 

Commentaires (2)

  1. marie Michaud dit :

    Parlera-t-on de ce livre « LE VIOLON DE CATHERINE » de Sabine Deligny (EDILIVRE) qui évoque le Canada d’hier et d’aujourd’hui?

Répondre à marie Michaud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *