Accueil » Actualités » Le musée MacBride entre histoire et innovations

Le musée MacBride entre histoire et innovations

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

Le lieu où vit l’histoire du Yukon est en plein agrandissement. Depuis septembre 2016, le musée MacBride est en travaux. Quelles surprises se cachent derrière ces grandes rénovations?

Le musée MacBride reste ouvert aux visiteurs pendant toute la durée des travaux d’agrandissement. Photo : Thibaut Rondel


De la fièvre de la Ruée vers l’or à la naissance de Whitehorse, le musée MacBride offre une vue d’ensemble des personnages colorés et des événements qui ont façonné le Yukon.

« MacBride est le premier musée du Yukon et nous recueillons et protégeons l’histoire du Yukon depuis 1951. Toutes nos installations, nos expositions et nos salles d’archivage étaient pleines et nous avions besoin de plus d’espace pour présenter les objets qui nous ont été confiés », explique la directrice générale du musée, Patricia Cunning.

Beaucoup de choses à présenter donc, mais également plus de visiteurs : depuis 2004, la fréquentation du musée a plus que doublé et un agrandissement était donc nécessaire.

Ouvert pendant les rénovations

Durant toute la durée des travaux, le musée complet est resté et restera ouvert. Certaines expositions sont en rénovation, comme la galerie des Premières Nations située dans le bâtiment centenaire du musée.

« Beaucoup de visiteurs trouvent en fait cela très intéressant de voir le musée en transition », ajoute Mme Cunning. L’entrée principale vient juste d’emménager dans son nouvel espace, dont le nom, Galerie Aurore, fait référence à l’œuvre de verre soufflé suspendue au plafond. Plus de 200 pendentifs de verre colorent le plafond de cette salle pleine de lumière naturelle qui accueillera prochainement des expositions temporaires ainsi que la programmation spéciale pendant l’été.

Une des nouvelles galeries est déjà ouverte depuis le mois de juillet dernier — la galerie Land and Light. « Tout dans cette galerie a été fait avec des matériaux issus de la terre, a été trouvé sur la terre du Yukon ou évoque la lumière », explique la directrice générale. À ne pas manquer également dans cette galerie, la collection des œuvres de Ted Harrison qui permet de voir l’évolution du processus artistique de l’artiste dans le temps, depuis son arrivée au Yukon.

Des galeries innovantes

L’ouverture des autres nouvelles galeries est prévue pour l’été 2019. Une belle innovation : une galerie congélateur — le laboratoire scientifique — dans lequel les visiteurs pourront découvrir des récits sur le climat et sur l’adaptation du territoire. Il sera donc désormais possible de faire l’expérience du froid hivernal, et ce, même en plein été!

Une autre salle tout en haut du bâtiment, avec une vue à la fois sur le fleuve et sur l’aéroport, accueillera une exposition au sujet des innovateurs et des icônes du Yukon, mettant en vedette les personnes et les idées qui ont construit le Yukon moderne.

Autre innovation, une future bibliothèque de cartes, dans laquelle les gens pourront voir des cartes géographiques, mais également voir, toucher et lire des livres et des archives. Le temps des musées « Ne pas toucher » semble révolu. « Si nous voulons que les gens aiment l’histoire, ils doivent la sentir, avec leurs mains, leur nez… C’est une expérience pour tous les sens qui permet aux visiteurs d’apprécier ce qu’ils ont vu, et surtout, de s’en souvenir », assure Mme Cunnning.

La galerie des Premières Nations qui existait déjà prendra aussi beaucoup d’ampleur.

« Nous avions beaucoup d’artefacts et d’œuvres à présenter, mais par manque de place, nous gardions tout hors de la vue des visiteurs. Nous allons enfin pouvoir avoir une grande galerie au sujet des Premières Nations », poursuit-elle.

Le musée MacBride, organisme à but non lucratif, a été nommé attraction la plus sous- estimée du Canada par MSN Travel Canada. Il a également été nommé musée préféré du Yukon par un sondage réalisé par des lecteurs du magazine North of Ordinary.

Il est possible de visiter le musée du lundi au mercredi de 9 h 30 à 21 h et du jeudi au dimanche de 9 h 30 à 17 h.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *