Accueil » À la une » Le Klondike au rythme des incidents entre chiens et loups

Le Klondike au rythme des incidents entre chiens et loups

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Genséric Morel

Depuis le début du mois de juillet, quelques Dawsoniens s’inquiètent de la présence de loups aux portes de la ville. Plusieurs attaques ont été recensées aux abords de la communauté.

La chienne de Kubisz Peterek est un mélange de berger allemand et de loup gris. Elle réagit fortement aux hurlements de loups dans la sous-division Dredge Pond. Photo : Kubisz Peterek


Erin Loxam, analyste des communications pour Environnement Yukon, s’interroge sur un phénomène saisonnier. « Il est normal de rencontrer des loups aux environs de toutes les communautés du Yukon. Cependant, cela arrive majoritairement en hiver, la situation est donc inattendue. Nous ne savons pas encore pourquoi ils se manifestent à cette période de l’année. »

De nombreux Dawsoniens possèdent des chiens domestiques. Malgré la réglementation en vigueur sur la tenue en laisse obligatoire — un sujet d’ailleurs abordé dans notre édition du 28 juin dernier — quelques locaux continuent de laisser leurs chiens errer librement. En plus des problèmes d’attaques récentes de chiens sur des humains, la communauté doit maintenant faire face aux incidents entre chiens et loups, les canidés sans laisse ou attachés à l’extérieur étant potentiellement exposés à des rencontres avec les animaux sauvages.

Le 18 juillet, un loup a ainsi attaqué mortellement Bush, un chien relativement âgé qui se promenait à quelques pas du domicile de sa propriétaire dans la sous-division de la route du Dôme. Les habitants de la zone sont particulièrement vigilants depuis l’attaque.

« J’ai pu apercevoir un loup aux alentours des cimetières, alors que je promenais mon chien », confie une résidente de la sous-division. Des traces récentes de loups ont été repérées à Sunnydale ainsi que des excréments sur les sentiers 9e Avenue et Moosehide. Un loup aurait également été entendu sur la 8e Avenue du centre-ville. Dans la sous-division de Dredge Pond, deux chiens ont été blessés. Des hurlements de loups y sont entendus de façon hebdomadaire.

« Ils ont hurlé trois fois d’affilée à 10 h du matin, ils étaient vraiment proches, à 300, 400 mètres. Mon chien a immédiatement réagi », affirme Kubisz Peterek. Noémie Smith pense également que son chien a été victime d’un loup. « Prez était allongé dehors. Je n’ai entendu que le cri plaintif de mon chien qui courait vers la cabane en aboyant. Ces blessures sont distantes et profondes. Maintenant, il est paranoïaque et ne veut pas retourner dehors », explique-t-elle.

Éviter les incidents

Le service des agents de conservation a été en mesure de confirmer la rencontre avec trois loups à Dawson dans le mois précédent. Toutes les rencontres impliquaient des chiens.

« Il semblerait que les loups évitent activement les humains », déclare Erin Loxam. « Les trois cas recensés sont identiques. Il s’agit de chiens non accompagnés, errant librement aux premières heures du matin », ajoute-t-elle.

La situation est sous surveillance, mais les incidents se produisant sur une grande superficie, il est difficile de traquer les loups efficacement. Les agents de conservations de Dawson ont rappelé aux résidents les règles élémentaires pour réduire les incidents entre loups et animaux domestiques. Il faut nourrir les chiens à l’intérieur, les promener en laisse en tout temps, ne pas les laisser errer librement, ne pas laisser d’os de chien ou de bol d’alimentation à l’extérieur, emporter un répulsif chasse-ours lors de promenade dans les zones boisées, faire attention à la gestion des déchets qui pourraient être attractifs, ramasser régulièrement les excréments et comprendre qu’une clôture de six pieds n’est pas assez haute pour éloigner un loup.

En cas de rencontre fortuite avec un loup près d’une zone résidentielle, à proximité d’animaux domestiques, d’humains ou de propriétés privées, il est primordial de contacter les agents de conservation en ligne sur yukon.ca ou sur la ligne directe au 867-993-5942. 

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *