Accueil » Actualités » Le Forum des jeunes ambassadeurs, le rendez-vous des leaders bilingues de demain

Le Forum des jeunes ambassadeurs, le rendez-vous des leaders bilingues de demain

Le Forum des jeunes ambassadeurs, le rendez-vous des leaders bilingues de demain
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

Sélectionnés à travers le pays pour leur passion et leur engagement envers le bilinguisme, 30 jeunes Canadiens de 11e année vont vivre une semaine d’apprentissage intense lors du Forum national des jeunes ambassadeurs (FNJA). Cette année, cap sur le Nouveau-Brunswick pour la 12e édition de cet événement annuel qui se déroulera à Moncton du 13 au 18 août 2015.

L’objectif de ce rassemblement est de former des ambassadeurs du bilinguisme.

« La programmation du FNJA est axée sur le développement de compétences telles que le leadership, la communication et l’esprit d’équipe, c’est une excellente opportunité pour ces jeunes de partout au pays », nous indique Suzanne Aranda, responsable des communications et des événements de l’organisme Français pour l’avenir, organisateur du forum.

Cependant, si l’objectif est de rassembler des jeunes de partout au pays, il semblerait qu’il ne soit pas si facile de trouver des participants. Cette année, il n’y aura en effet aucun représentant yukonnais parmi les jeunes, et personne non plus des deux autres territoires.

Pas de représentant des territoires canadiens

Alors que le taux de bilinguisme au Yukon est un des chiffres phares des statistiques yukonnaises, il paraît pour le moins surprenant de ne pas voir de représentants du territoire lors de ce forum national.

« Nous avons contacté les professeurs et nos personnes-ressources dès le mois de septembre, mais nous n’avons reçu aucune candidature », explique Mme Aranda.

Pourtant, l’organisme Français pour l’avenir n’est pas inconnu au territoire. En 2015, 250 jeunes ont participé au forum local annuel qui prend au Yukon la forme d’un spectacle multidisciplinaire, Secondaire en spectacle, coordonné par Danielle Bonneau, responsable des partenariats culturels pour le ministère de l’Éducation du Yukon.

« Le forum local permet d’impliquer les jeunes selon leurs propres aspirations, selon leurs intérêts », dit-elle.

Les jeunes sont ainsi encouragés dans leur leadership, motivés à s’impliquer dans des projets de grande ampleur.

« C’est plus difficile de trouver des jeunes qui sont motivés pour le forum national, le mandat et l’âge sont plus spécifiques », explique Mme Bonneau.

De jeunes Yukonnais déjà très engagés

« Les jeunes Yukonnais sont très sollicités par les occasions et les opportunités de s’impliquer », répond Sabrina Long, agente de projets jeunesse à l’AFY lorsqu’on lui demande pourquoi aucun jeune n’a proposé sa candidature.

Peu de jeunes répondaient par ailleurs aux critères du FPJA. Même si les organisateurs ont donné au Yukon une plus grande flexibilité, il n’en reste pas moins que les jeunes de cette catégorie d’âge (autour de la 11e année) ont d’autres projets, que ce soit pour leur communauté ou pour eux-mêmes. De plus, on parle d’un bassin relativement petit. En entrant en 12e année, on pense plus à ses études qu’aux occasions de se faire des nouveaux amis à l’autre bout du pays. Certains jeunes travaillent à temps plein l’été, d’autres partent en vacances en famille. Dans un plus grand bassin, cela n’aurait pas fait de différence, mais au Yukon, nous devons en tenir compte.

« Nous devons garder en tête que nous travaillons pour les jeunes, et c’est à nous, en tant qu’adultes, de les soutenir dans leurs choix et leurs aspirations, plutôt que de les pousser dans ce que nous voulons pour eux », affirme Mme Long.

Le FPJA semble être une occasion manquée pour cette année. Mais si personne du Yukon ne participera cette année à cette semaine d’ateliers, d’activités et de découverte autour des enjeux du bilinguisme, au milieu d’une célébration de la culture franco-canadienne (au plein cœur du 15 août des fous, à Moncton!), la jeunesse yukonnaise ne veut pas en rester là!

« J’ai déjà contacté des jeunes qui répondront aux critères de sélection pour 2016 », affirme Danielle Bonneau. « L’année prochaine, le Yukon sera au rendez-vous! »

L’appel est lancé : si cette occasion vous intéresse, n’hésitez pas à la contacter.fnja

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *