Accueil » Actualités » Le Cranberry Fair célèbre depuis vingt ans la qualité des arts et des produits yukonnais

Le Cranberry Fair célèbre depuis vingt ans la qualité des arts et des produits yukonnais

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Cécile Girard

À Whitehorse, le mois de novembre est synonyme de foires commerciales et de marchés de Noël. Le public yukonnais répond fidèlement à cet appel annuel claironné par des artistes et artisans locaux. Le Cranberry Fair  qui aura lieu le dimanche 22 novembre au Centre culturel des Kwanlin Dün propose aux visiteurs une panoplie d’œuvres d’art et produits de grande qualité.

Un salon différent

Ce salon se distingue des autres foires par sa façon singulière de sélectionner les artistes et les artisans participants. Les contributeurs sont choisis par un jury de trois personnes différentes chaque année. La qualité, l’originalité, la créativité et la diversité du travail présenté guident leur choix.

Elisabeth Weigand, la coordonnatrice de l’événement, explique avoir reçu plus de cinquante demandes. De ce nombre, le jury en a retenu trente.

Josée Carbonneau fait partie de la cuvée 2015 et elle se dit flattée. « Je suis toujours touchée de savoir que j’ai été sélectionnée, lance-t-elle. L’artiste qui vit dans une yourte sur la route du lac Annie en est à sa quatrième participation. Elle présentera des foulards en soie et des œuvres en cuir de poisson. Celle qui participe à plusieurs autres kermesses croit que le public du Cranberry Fair est particulier : « Les gens s’attendent à trouver des produits de qualité. Ils ne sont pas là pour marchander, mais pour rencontrer les artistes et acheter. » C’est une situation idéale pour les artistes. Et ceux-ci viennent de tous azimuts pour proposer de la poterie, des arts visuels, des vêtements, des sculptures, du vitrail, de la photographie, des bijoux et plus encore.

Un peu d’histoire

La Northern Fibers Guild (la Guilde des fibres du Nord), un organisme qui existe depuis 42 ans, chapeaute le salon Cranberry Fair. Connu à l’origine sous le nom de Weavers and Spinners Guild (la Guilde des tisseurs et des fileurs), ce regroupement profitait du temps des fêtes pour organiser de multiples petits marchés tenus dans des résidences privées et dans des sous-sols d’église. Au cours des ans, leur popularité a fait boule de neige et a forcé leur déménagement au Guild Hall, situé à Porter Creek. Puis, d’autres artistes et artisans, des potiers et des sculpteurs sur bois ont participé au marché pour vendre leur production. La naissance officielle du Cranberry Fair remonte à 1995. Et la sélection par jury existe depuis ce moment. Succès oblige et le salon a migré au High Country Inn et puis au Westmark, avant d’aboutir au Centre culturel des Kwanlin Dün. L’an dernier, plus de 2 000 personnes ont visité le salon!

Mme Weigand croit que le centre culturel est l’endroit idéal pour ce type d’événement. Il est situé au centre-ville et possède un vaste terrain de stationnement. La grande cuisine permettra aussi d’organiser des kiosques de nourriture (sandwichs, soupe, pâtisseries et boissons) pour les visiteurs et les participants. Un encan silencieux est aussi au programme et la moitié de ses profits seront versés au refuge pour femmes Victoria Faulkner.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *