Accueil » Actualités » L’Association franco-yukonnaise a de grandes ambitions pour 2020

L’Association franco-yukonnaise a de grandes ambitions pour 2020

Kelly Tabuteau — Initiative de journalisme local — APF

Plusieurs projets sont inscrits dans les tablettes de l’Association franco-yukonnaise (AFY) comme prioritaires pour 2020. Issus de la planification stratégique 2015 – 2020 de l’organisme et du Plan de développement global de la communauté francophone du Yukon élaboré par la Table des leaders de la Francophonie du Yukon (qui regroupe les directions générales et les présidences des douze organismes francophones du territoire), les projets de l’AFY sont essentiels pour la vitalité de la communauté franco-yukonnaise.

Photo : Archives AB

 

Fixer des priorités pour les aînées et les aînés

La population au Yukon, comme partout au Canada d’ailleurs, vieillit. Les francophones ne font pas exception et l’AFY l’a bien compris. Au cours des derniers mois, elle a organisé une consultation publique ayant pour thème « Bien vieillir au Yukon ». Les groupes de discussion ont permis de jeter sur la table de nombreuses idées. La prochaine étape du dossier sera alors d’élaborer un plan d’action lors d’un forum qui aura lieu en mars 2020. Jeanne Beaudoin, présidente de l’AFY depuis mars 2018, confie : « Nous parlerons notamment de l’importance d’un projet intergénérationnel. Nous avons une petite communauté, nous avons une démographie qui s’y prête. Cela permettrait de faire une économie d’échelle puisqu’on s’occuperait de besoins différents, dans un même temps. »

Améliorer l’accès aux services de santé

Depuis quelques années maintenant, l’AFY et le Partenariat communauté en santé travaillent en collaboration avec le ministère de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement du Yukon au développement d’une clinique de santé bilingue, afin que les francophones puissent avoir accès à des services de soins dans leur langue première. Les récentes rencontres de travail sont très encourageantes et les discussions continueront en 2020 pour que le projet aille de l’avant. La présidente de l’AFY s’avance : « Le centre communautaire de santé sera dans notre prochaine planification stratégique et nous avons l’espoir d’une ouverture d’ici 2025. ».

Investir dans l’éducation postsecondaire

En janvier 2017, le Collège du Yukon et l’AFY ont lancé, en partenariat, un programme pilote bilingue de service à la clientèle, dont les retombées ont été très positives. L’AFY poursuit aujourd’hui ses échanges avec le Collège pour augmenter l’accès à la formation en français au niveau postsecondaire, un élément important pour la vitalité de la communauté. Elle a d’ailleurs signé un protocole d’entente afin de formaliser cette collaboration. En 2020, les deux entités discuteront des besoins de la communauté francophone afin de dégager de possibles pistes d’actions.

Favoriser l’immigration francophone

L’AFY continuera de travailler sur le projet de communauté francophone accueillante, financé par le gouvernement fédéral. L’année à venir permettra de mettre en œuvre le plan d’action élaboré en 2019 pour répondre aux exigences du projet. Les efforts de l’AFY pour le recrutement à l’international portent par ailleurs leur fruit, constate Jeanne Beaudoin. « Il y a de plus en plus d’immigrants originaires de France, ce qui permet en partie de combler la pénurie de main-d’œuvre en petite enfance. »

Poursuivre la collaboration avec le gouvernement du Yukon

L’AFY souhaite maintenir son dialogue constant avec le gouvernement territorial pour s’assurer de la mise en œuvre de la Loi sur les langues du Yukon. Selon elle, c’est en partie grâce à cette loi que la communauté francophone peut s’accroître : « le développement des services en français et des infrastructures permet notamment aux personnes de choisir de rester francophones et de transmettre leur langue et leur culture », conclut Madame Beaudoin. Elle ajoute : « C’est un défi, mais cela progresse dans le bon sens. ».

L’AFY concentrera également ses énergies sur le développement d’une nouvelle planification stratégique 2020 – 2025, ainsi que l’actualisation du Plan de développement global de la communauté francophone du Yukon. L’idée de créer un rapprochement avec les Premières Nations du Yukon a déjà été soulevée dans l’effort collectif de réconciliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *