Accueil » Actualités » Lancieux-Whitehorse devra se serrer la ceinture

Lancieux-Whitehorse devra se serrer la ceinture

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Johan Demarle

Mercredi dernier, le conseil municipal de Whitehorse a approuvé le nouveau budget opérationnel de la Ville. Il en est ressorti que l’ensemble des départements de la municipalité devront réduire leurs dépenses.

Pour le département des événements, cela se traduit par une enveloppe de gestion qui fond. Elle passe de 77 000 $ à 67 000 $, soit une baisse de l’ordre de 15 %. Le jumelage entre Whitehorse et Lancieux sera directement impacté par cette réduction. « Il a été demandé à notre secteur de diminuer les composants des événements corporatifs et d’observer l’impact que cela aurait. Cela a été fait et nous allons donc réduire notre budget de 10 000 $ », annonce le responsable des parcs et du développement communautaire de la Ville de Whitehorse, Douglas Hnatiuk.

Les réductions de budget décidés par la Ville de Whitehorse vont impacter sur l’organisation de la célébration du jumelage des villes de Whitehorse et Lancieux. L’événement se tenait cet automne au hangar à tramway situé au bord du fleuve. Photo: Marie-Claude Nault

Les réductions de budget décidés par la Ville de Whitehorse vont impacter sur l’organisation de la célébration du jumelage des villes de Whitehorse et Lancieux. L’événement se tenait cet automne au hangar à tramway situé au bord du fleuve. Photo: Marie-Claude Nault


« Tous les événements seront touchés afin d’atteindre l’objectif du conseil municipal. Lancieux et l’événement du jumelage n’est pas une exception. Il nous a été demandé si nous pouvions les maintenir, mais à une échelle plus réduite pour faire des économies », explique Douglas Hnatiuk. Il ajoute : « Cette décision se trouve justifiée afin que l’accroissement des taxes [pour les contribuables] demeure le plus bas possible. »

Le jumelage entre la ville de Lancieux et Whitehorse entre dans sa 16e année de fraternité. Durant l’événement qui se déroule en septembre, une cérémonie protocolaire a lieu avec la levée des drapeaux sur l’esplanade de l’Hôtel de ville, suivie d’une réception gratuite ouverte au grand public. Les villes partagent une histoire commune, celle de Robert William Service qui est décédé à Lancieux, le 11 septembre 1958.

M. Hnatiuk croit que cette baisse de subvention ne devrait pas avoir de répercussions sur la qualité de l’organisation. Il détaille : « En regardant tous les événements corporatifs, nous avons fait un budget révisé […] il faut peut-être réduire sur la nourriture, dans la location des locaux ou du matériel, ou bien encore inviter moins de gens,  être moins extravagant. Nous nous tournons vers ce genre de solutions. »

Douglas Hnatiuk note que le jumelage avec Lancieux est un cas intéressant. « Il a commencé petit et discret, et il est devenu plus important lorsque la ville et l’AFY ont commencé à travailler ensemble, lors de l’assemblée générale. Maintenant, notre département et les personnes qui travaillent sur le jumelage vont devoir cependant trouver une nouvelle façon de réduire les dépenses. »

Le responsable municipal précise qu’aucun emploi direct ne sera menacé par cette baisse de budget. De plus, il considère que le nouveau budget opérationnel sera plus efficient.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *