Accueil » Actualités » La pièce de théâtre The Born-Again Crow arrive à Whitehorse

La pièce de théâtre The Born-Again Crow arrive à Whitehorse

Kelly Tabuteau

Après plusieurs représentations au cours de l’année 2019 en Alberta et en Saskatchewan, puis une lecture à Whitehorse lors de l’événement Indigenous Summer Play Readings 2019, la pièce de théâtre The Born Again Crow sera présentée en direct par Gwaandak Theatre au Old Fire Hall à la fin octobre 2020.

photo fournie

 

Le nom de la compagnie théâtrale Gwaandak n’a pas été choisi au hasard puisque l’un des sens du mot dans la langue gwich’in est « conteur d’histoires ». Fondé en 1999 par les artistes locaux Leonard Linklater et Patti Flather, l’organisme met en lumière des histoires autochtones et nordiques du Canada, voire du monde entier. Il s’engage donc à offrir une programmation qui favorise une réconciliation significative, avec des pièces abordant des thèmes comme la décolonisation, l’identité culturelle, la justice sociale et les droits de l’Homme. Les histoires ainsi présentées questionnent, honorent et célèbrent. C’est notamment le cas de la dernière pièce, There is Violence, and there is righteous Violence and there is Death or The Born-Again Crow, qui sera révélée à Whitehorse à la fin du mois. Écrite et réalisée par l’artiste métisse albertaine Caleigh Crow, la pièce explore les thèmes du racisme, du capitalisme et de la violence.

Un synopsis mystérieux

La pièce relate l’histoire de Beth. Récemment licenciée de son emploi après une confrontation avec son patron, la jeune femme retourne vivre chez sa mère, mais se sent vite étouffée par la pression à devoir se réintégrer dans le milieu de son enfance. Dehors, elle noue une relation unique avec les corneilles du quartier au grand dam des voisins. Un jour, l’une d’entre elles commence à lui parler et les événements prennent une tournure dangereuse. Beth, qui avait toujours pensé que le monde avait plus de malice que de magie, commence à se demander si elle n’aurait pas tort. Colin Wolf, directeur artistique au Gwaandak Theatre, confie : « The Born-Again Crow explore la façon dont nous faisons et condamnons la violence dans nos sociétés par le biais d’une corneille qui parle, d’une femme marginalisée et d’un punk rocker. Cette histoire exubérante est opportune et riche en énergie. »

Caleigh Crow met en scène des personnages complexes qui évoluent sur de la musique improvisée en direct. Colin Wolf, quant à lui, endossera pour l’occasion le costume de la corneille parlante.

Crow et Wolf à la tête de leur propre entreprise

The Born-Again Crow n’est pas un coup d’essai pour Caleigh Crow. En 2012, lassée par les limites imposées par les auditions basées sur l’apparence, elle décide de créer sa propre troupe de théâtre avec son frère Colin Wolf. Basée à Calgary et formée sous le nom Thumbs Up Good Work Theatre, la compagnie se concentre sur la création de projets indépendants qui sortent des normes sociétales préétablies. Pour la distribution des rôles, la fratrie Crow et Wolf s’emploie donc à favoriser l’embauche d’acteurs autochtones et métis pour leurs compétences plutôt que pour leur apparence.

L’arrivée de Colin Wolf à la direction artistique de Gwaandak Theatre en octobre 2019 n’est certainement pas étrangère à la programmation de The Born-Again Crow dont les thématiques concordent parfaitement avec la mission du théâtre yukonnais.

Afin de respecter les restrictions liées à COVID-19, la pièce sera présentée en deux parties. La dramaturge Caleigh Crow a effet divisé le scénario en deux épisodes afin de réduire le temps passé en intérieur. La première partie de la pièce jouera du 22 au 24 octobre, et la deuxième, une semaine plus tard, du 29 au 31.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *