Accueil » Actualités » La migration : un spectacle à ne pas manquer

La migration : un spectacle à ne pas manquer

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Kelly Tabuteau

À un peu plus de 350 kilomètres au nord-est de Whitehorse se trouve le village de Faro. Avec ses quelque 400 habitants, il est surtout connu pour son importante activité minière. Pourtant, tous les ans, depuis 2003, s’y déroule un événement 100 % nature, dont peu de personnes ont connaissance : le festival d’observation des grues du Canada et des mouflons de Fannin. L’espace de trois jours de festivités, des centaines d’amateurs de la faune yukonnaise se mélangent à des milliers d’oiseaux et quelques quadrupèdes pour célébrer leur migration printanière.

Une migration à grande échelle

Alors que sur le plan local la distance parcourue par les mouflons de Fannin entre leur habitat hivernal et leur pâturage d’été sur le Mont Mye (à seulement 9 kilomètres du centre-ville de Faro) avoisine les quelques dizaines de kilomètres, les grues du Canada, elles, sont parties pour un voyage beaucoup plus long. Reliant la région du mi-Ouest américain à l’Alaska, ce sont des centaines de kilomètres qui les attendent avant d’atteindre leur destination. Pendant leur déplacement, elles survolent le village de Faro par milliers et il n’y a qu’à lever les yeux pour les voir ou à tendre les oreilles pour les entendre. En fait, elles suivent le sillon Tintina, une formation géologique qui traverse le Yukon et se termine en Alaska.

Il ne faudra pas oublier les jumelles si on veut mieux observer les mouflons de Fannin. photo fournie


Outre les milliers de spécimens présents, ce qui rend cette migration printanière si impressionnante, c’est la technique que les grues utilisent pour se déplacer. Se laissant porter par les courants aériens et les spirales ascendantes, on peut avoir l’impression qu’elles tournent en cercle indéfiniment.

Une programmation adaptée à tous

Entre observation de la faune, conférences, balades interprétatives et ateliers, la fin de semaine sera chargée pour quiconque voulant en apprendre davantage sur les deux espèces animales qui s’invitent à Faro en ce début du mois de mai. Ian Dunlop, directeur général du village de Faro, donne quelques détails : « De nombreuses activités sont prévues les trois jours du festival. Un service de navette gratuit est offert pour se rendre au Mont Mye et observer les mouflons alors que le discours d’ouverture mettra à l’honneur les grues du Canada avec une présentation intitulée Les merveilles de la migration — Les incroyables voyages des oiseaux du Yukon. »

Plusieurs biologistes du département environnement du Gouvernement du Yukon seront présents, pour partager, avec un public enthousiaste, leurs connaissances et leurs passions. Les enfants ne seront pas en reste puisqu’une soirée cinéma adaptée leur sera proposée et une chasse au trésor sera organisée pour les instruire tout en les divertissant.

Le village de Faro se prépare donc à doubler sa population entre le 4 et le 6 mai 2018. Pour l’occasion, les campings ouvriront à nouveau leurs portes, et pour ceux qui désirent plus de confort, des chambres d’hôtes seront aussi disponibles. Pour plus de renseignements, on peut consulter le site Internet faro.ca.

Ce festival est l’une des principales manifestations annuelles de Faro. Pour un autre événement d’une telle ampleur, il faudra attendre juillet 2019 où de nombreuses festivités seront organisées pour célébrer le 50e anniversaire du village.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *