Accueil » Actualités » La guerre vue par les enfants, devenus grands

La guerre vue par les enfants, devenus grands

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

Dans le contexte de guerre et de violence, nous avons tous une pensée, à un moment ou à un autre, pour les enfants qui vivent directement ou indirectement les conflits armés.

L’Association franco- yukonnaise, dans le cadre des commémorations de la Seconde Guerre mondiale, travaille à la mise en œuvre d’un projet qui pourra donner un aperçu de ce que des enfants peuvent vivre lors de conflit.

Pour ce projet, ces enfants ont grandi : il s’agit de nos aînés yukonnais.

Une exposition virtuelle

L’idée : Une exposition virtuelle (en ligne, sur Internet) mettant en premier plan les enfants de la guerre, devenus aujourd’hui des personnes aînées. Grâce à l’accueil que le Canada a offert à de nombreux réfugiés de la Seconde Guerre mondiale, nous retrouvons chez nos personnes aînées des gens qui peuvent en témoigner.

Dans la maison d’enfance de Christian Klein, la petite fenêtre encerclée en haut à gauche de l’image remplace un trou d’obus allemand. Photo : fournie

Dans la maison d’enfance de Christian Klein, la petite fenêtre encerclée en haut à gauche de l’image remplace un trou d’obus allemand. Photo : fournie

Cette exposition regroupera des témoignages alimentés de photos, de musique, de vidéos et d’enregistrements audio qui relateront les accomplissements exceptionnels au plus profond des gestes du quotidien, et l’impact de ce contexte dans la vie de ces enfants d’hier. Le tout sera entièrement bilingue.

« Le gouvernement canadien a invité des soumissionnaires de projets dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre de 1914 – 1918 et de la Seconde Guerre mondiale. Le Fonds de commémoration des guerres mondiales a mis à notre disposition des fonds pour créer un site Web multimédia », explique Patricia Brennan, coordonnatrice du groupe Franco50 à l’initiative du projet.

Les enfants porteurs de souvenirs

Les témoignages promettent d’être porteurs d’une grande inspiration. « Un de nos témoins de guerre a vécu ce conflit au cours de sa toute petite enfance. Sa venue au Canada était pour lui synonyme de liberté. Le jour où il a connu le Yukon, il a décidé que ce serait le lieu de sa retraite », relate Patricia Brennan. « Nous avons également des témoignages qui expriment le courage de leurs parents. » Mais le contenu ne sera pas dévoilé davantage à ce point-ci.

L’implication de Franco50

Le groupe Franco50 est au cœur de ce projet. C’est d’ailleurs ce groupe qui a en a pris l’initiative recommandée par son comité aviseur. Trois personnes qui en sont membres ont accepté de réaliser les entrevues auprès des témoins. « Ce qui est incroyable, explique Mme Brennan, c’est le côté communautaire de ce projet. » Patricia fait partie des personnes du groupe Franco50 qui ont interrogé bénévolement les témoins de la guerre. Les organismes anglophones ont été également sollicités.

« Nous avons engagé la collaboration des membres des organismes anglophones, ce sont eux qui nous ont orientés vers les témoins anglophones et qui ont fait les entrevues en anglais. »

Les interactions entre les groupes des aînés sont très récentes au Yukon. Cette coopération est en quelque sorte un projet pilote qui permet au tout nouveau Réseau communautaire des aînés du Yukon de travailler ensemble et de tester leurs capacités. Ce groupe regroupe quatre organismes actifs ainsi que la GRC et quelques organismes gouvernementaux. « La création de ce réseau offre un moyen de fonctionner ensemble et donc de créer des projets de plus grande envergure, des projets à la grandeur du territoire. »

L’exposition virtuelle sera lancée en mars. En attendant, surveillez les médias sociaux. Quelques extraits devraient être diffusés avant le lancement officiel. Grandes émotions en perspective!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *