Accueil » Actualités » La francophonie des Amériques se porte bien

La francophonie des Amériques se porte bien

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook175Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest1

Françoise La Roche

Saviez-vous que 33 millions de francophones et de francophiles vivent sur le territoire des Amériques? Que le Brésil compte la plus grande communauté francophone de l’Amérique du Sud? Que l’enseignement du français est obligatoire à l’école au Costa Rica?

C’est ce qu’ont appris, entre autres choses, les 35 participants venus des trois Amériques lors de la 4e édition de l’Université d’été de la francophonie des Amériques qui s’est déroulée du 13 au 19 juin 2015 à Ottawa. Sous le thème L’économie des échanges : quels sont les espaces de rencontre et de développement pour la francophonie des Amériques, les participants des panels, tables rondes et les conférenciers s’en sont donné à cœur joie en décortiquant les côtés culturels, économiques, sociaux et virtuels de ces échanges.

Les participants représentent la carte de la francophonie des Amériques : Brésil, Costa Rica, États-Unis, Canada, Martinique, Haïti, Mexique, Cuba, Argentine et Honduras. Photo : Centre de la francophonie des Amériques

Les participants représentent la carte de la francophonie des Amériques : Brésil, Costa Rica, États-Unis, Canada, Martinique, Haïti, Mexique, Cuba, Argentine et Honduras. Photo : Centre de la francophonie des Amériques

 

Des chercheurs, des professionnels, des professeurs ont partagé avec les participants des constats, des études et des réalités de leur francophonie. Qu’ils parlent de l’intégration de la francophonie louisianaise au monde francophone, des défis et occasions de développement économique bilingue au Manitoba, de l’économie sociale et solidaire au Mexique ou encore des géographies de la frontière au quotidien entre Ottawa et Gatineau, tous ont en commun l’amour de la langue et le désir de rayonnement de leur francophonie.

Panels de discussion

Sans contredit, les panels de discussion ont suscité d’importants échanges entre les participants. Le maire de la ville de Québec, Régis Labeaume, a su vanter les mérites de sa ville en matière de rayonnement de la culture francophone. Il a aussi expliqué son projet de Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique dont le rendez-vous de fondation se tiendra du 29 au 31 octobre 2015 à l’Hôtel Le Concorde à Québec.

Zachary Richard, auteur-  compositeur-interprète et poète de Louisiane, a charmé l’auditoire avec ses propos colorés et ses anecdotes savoureuses. « À chaque fois qu’on s’apprête à fermer le cercueil sur le cadavre de la culture cadienne, il se lève pour demander une autre bière. »

Une discussion très intéressante a eu lieu sur l’entrepreneuriat au féminin. Un trio dynamique composé de Marie-France Kenny, propriétaire de MFK Solutions, Lori-Ann Cyr, PDG de NordSud.org et de Diversis inc. et la professeure Hélène-Lee Gosselin de l’Université Laval a témoigné des avantages et des difficultés d’être une femme francophone dans le monde économique de sa région.

Intimité francophone

Le réalisateur Alex Lachapelle- Raymond et la directrice générale et artistique du Projet Ose, Anne- Céline Genevois, ont présenté en avant-première le documentaire Intimités francophones — Canada-Brésil : La langue appartient à ceux qui la parlent. Ils sont tous les deux venus au Yukon en 2013 et ont mené des entrevues avec quelques Franco-Yukonnais qui ont exprimé leur rapport avec la langue française en situation minoritaire.

Le Centre de la francophonie des Amériques

C’est sous l’égide du Centre de la francophonie des Amériques qu’était organisée cette quatrième édition de l’Université d’été. Le président-directeur général Denis Desgagnés a dressé un excellent portrait de l’organisme qui existe depuis déjà sept ans. L’une des missions du centre est de favoriser les échanges, le partenariat et le développement de réseaux francophones afin de soutenir des projets structurants liés aux enjeux de société et diffuser l’information concernant diverses thématiques liées à la francophonie.

Le Centre se montre très actif et déborde de projets. Parmi eux, voici trois outils faciles d’accès qui peuvent enjoliver votre vie quotidienne de francophone en milieu minoritaire.

La Bibliothèque numérique de la francophonie des Amériques met gratuitement à la disposition des membres 4 365 titres. Il suffit de s’inscrire et le tour est joué. De plus, le Carnet de la francophonie des Amériques donne accès à cet outil voué à la promotion des services offerts en français dans leur région. La Radio jeunesse des Amériques est un nouveau concept multimédia qui intègre la vidéo, les photos, l’écrit, les réseaux sociaux et bien sûr, l’audio. Ceci afin de permettre aux jeunes de s’exprimer et de se faire entendre.

Pour accéder à ces services gratuits, visitez le www.francophoniedesameriques.com et inscrivez-vous.

Briser l’isolement

Au-delà de l’apprentissage général qui ressort de cette formation de haut niveau priment le rapprochement des participants, les amitiés qui se sont développées et la découverte des similitudes de toutes ces francophonies qui vivent en milieu minoritaire dans les Amériques. Comme l’a souvent rappelé Denis Gagné, il faut « créer des liens qui font du bien ».

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook175Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest1


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *