Accueil » À la une » La culture francophone se décline au féminin

La culture francophone se décline au féminin

La culture francophone se décline au féminin
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le vernissage de l’exposition collective Les Femmeuses se tiendra le jeudi 7 mars à la salle communautaire du Centre de la francophonie. L’événement sera l’occasion de mettre en vedettes plusieurs femmes de la communauté artistique franco-yukonnaise.

« Le thème de cette année s’intitule Histoire d’amour, histoire de langue et est en lien avec la pièce de théâtre Je parle français and I Love in English (cf. p. XX) », indique Ketsia Houde. La directrice des EssentiElles rappelle que l’exposition vise avant tout à promouvoir la présence des femmes francophones dans les arts. « Les femmes de la communauté sont invitées à exposer leurs œuvres, et celles que nous avons reçues sont très variées! » indique-t-elle.

Poupées de laine et installation interactive

Les visiteurs pourront apprécier la collection de poupées en laine feutrée réalisées par Juliette Anglehart, mais également les œuvres visuelles de Josée Fortin, Virginie Hamel, Nancy Couture ou encore Julie Ménard. Sylvie Binette a quant à elle créé pour l’occasion une installation interactive sur le thème des relations et de la langue, et Ioleda proposera un poème ainsi que des aquarelles. « Nous aurons également deux œuvres conçues par des jeunes filles de l’école Émilie-Tremblay, dans le cadre d’un projet réalisé par les EssentiElles à l’école », ajoute Ketsia Houde. « L’exposition sera vraiment multidisciplinaire. »

Chaque année, Les Femmeuses réunissent en moyenne huit à douze artistes. Certaines sont des habituées de longue date, d’autres choisissent de participer selon le thème. « Mais on remplit toujours les murs », promet Ketsia Houde.

L’artiste franco-yukonnaise Sylvie Painchaud agrémentera le vernissage de l’exposition de quelques-unes de ses œuvres musicales.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *