Accueil » À la une » La COVID-19 ne fait pas peur aux traditions de l’Halloween

La COVID-19 ne fait pas peur aux traditions de l’Halloween

Kelly Tabuteau

Une fois encore, de nombreuses activités seront organisées à Whitehorse et au sein d’autres communautés du Yukon pour célébrer l’Halloween. Petits et grands pourront profiter des festivités, tout en respectant les règles de distanciation physique.

Les habitants de Whitehorse ont déjà commencé à décorer leur maison aux couleurs de l’Halloween.
Photo : Kelly Tabuteau

 

Le 31 octobre prochain, « des bonbons ou un sort! » résonnera aux quatre coins de la ville. Les enfants pourront sonner aux portes des familles de leur bulle sociale pour récolter quelques friandises, alors que les adultes pourront aller voir un concert dans les bars de la ville. Le Dr Brendan Hanley, lors de son allocution du 30 septembre dernier, a encouragé la population à célébrer l’Halloween, mais non sans quelques règles de base. Outre l’application des mesures générales de sécurité, le médecin hygiéniste en chef du Yukon recommande notamment aux enfants de porter un couvre-visage. Si les plans ont dû être adaptés en fonction de la pandémie, les célébrations de l’Halloween restent au programme, et ce, pour le plus grand plaisir de toutes et de tous.

Malgré son nom anglais et sa référence à la fête catholique de la Toussaint, de nombreuses sources rapportent que l’Halloween serait en fait une fête d’origine païenne. Dans la culture celte, le 31 octobre est une soirée dédiée au dieu de la mort, Samain, puisque la date représente la fin de l’été et la fin du temps des moissons. C’est pourquoi le noir et l’orange, symbolisant la mort et les moissons, sont devenues les couleurs officielles de cette célébration. Importée en Amérique du Nord par les Irlandais au début du XXe siècle, l’Halloween est aujourd’hui une fête complètement intégrée aux traditions canadiennes. Petits et grands se réjouissent chaque année de prendre part aux activités organisées.

À Whitehorse

Le Centre des Jeux du Canada (CJC) est à nouveau au cœur des festivités de la capitale cette année. Il ne tardera d’ailleurs pas à se revêtir de son plus bel apparat de l’horreur. Un concours de sculptures de citrouilles sera organisé entre les 26 et 28 octobre;  les familles pourront ensuite récupérer leurs œuvres le 30 octobre. Le 31 octobre à 12 h, un film sera projeté dans la salle multifonctionnelle, où des friandises seront distribuées. Comme tout événement intérieur, les places seront limitées à 50 personnes.

Le Centre communautaire The Heart of Riverdale se transformera le temps de deux journées en maison hantée. Les plus de 13 ans y auront accès le vendredi 30 octobre alors que les 3 à 12 ans pourront la visiter le 31.

Jeunesse Franco-Yukonnaise (JeFY) invite les 12 à 25 ans le 30 octobre à s’habiller selon la thématique des années 80 pour une soirée de quilles au Northern Lights Bowling. L’organisme Les EssentiElles présente quant à lui deux ateliers d’initiation à la peinture faciale : les 27 et 28 octobre, l’artiste Joe Lajolie apprendra aux participantes quelques techniques de base. Toujours dans la peinture, Arts Underground planifie une fête virtuelle le 31 octobre à 17 h avec un atelier « Bob Ross » (peintre et animateur de télévision américaine rendu célèbre grâce à son émission sur la peinture à l’huile). L’artiste Maya Rosenberg animera une session de paysages, où elle transmettra des éléments de sa propre technique et de celle de Bob Ross. Bien qu’en ligne, les participants devront porter leur plus beau costume s’ils souhaitent avoir une chance de remporter le concours du meilleur déguisement et obtenir une carte-cadeau pour la galerie d’art.

Le bar Paddy’s Juke Point sur la rue Wood propose deux concerts pour célébrer l’Halloween : un le vendredi 30 octobre, qui met en scène le duo rock Soda Pony, puis un autre le samedi 31, avec en vedette le groupe Speed Control.

Ailleurs sur le territoire

Les villes de Dawson, Carcross et Faro n’ont pas prévu d’événement officiel pour l’Halloween, bien que des activités s’organiseront informellement entre les familles, comme chaque année. À Haines Junction, des feux d’artifice seront tirés depuis l’aire de fréquentation diurne de la rivière Dezadeash, le 31 octobre. À Mayo, les feux d’artifice seront également à l’honneur. Les enfants pourront aussi participer à une chasse au trésor organisée par la branche locale de la Gendarmerie royale du Canada.

Certaines communautés sont pour le moment dans l’attente de l’approbation de leur événement par le gouvernement du Yukon, alors que d’autres ne désirent pas publiciser leurs activités. « Aussi triste que cela soit, nous évitons d’exposer nos plans pour le moment, a déclaré un membre de la direction générale d’un de ces centres communautaires, qui préfère garder l’anonymat. Nous souhaitons conserver l’événement au sein de notre bulle communautaire plutôt que de l’ouvrir au grand public. »

Puisque chaque activité doit désormais être validée par le gouvernement du Yukon, il est possible que certains événements s’ajoutent à la liste proposée ici.

L’intégralité des directives sanitaires suggérées est en ligne sur le site du gouvernement du Yukon, à l’adresse suivante : yukon.ca/fr/guide-halloween-covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *