Accueil » À la une » La compagnie Alaska Seaplanes inaugure un vol entre Juneau et Whitehorse

La compagnie Alaska Seaplanes inaugure un vol entre Juneau et Whitehorse

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook14Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

La compagnie aérienne Alaska Seaplanes a annoncé l’inauguration d’une nouvelle ligne aérienne entre Whitehorse et Juneau. Dès le mois de mai, les voyageurs pourront embarquer à bord d’un petit avion de neuf places pour un vol de 45 minutes entre les capitales du Yukon et de l’Alaska. En comptant le décalage horaire d’une heure, les Yukonnais arriveront finalement à Juneau 15 minutes avant d’être partis de Whitehorse.

Un plan de trois ans

Basée à Juneau, Alaska Seaplanes propose notamment déjà des vols vers Haines et Skagway, ainsi qu’entre ces deux villes facilement accessibles par la route depuis Whitehorse. La capitale du Yukon sera ainsi la 13e destination couverte par la compagnie aérienne, et sa première destination internationale.

La nouvelle acquisition de d’Alaska Seaplanes, un Pilatus PC-12. Twitter Alaska Seaplanes


La nouvelle route aérienne sera ouverte en saison haute, entre mai et septembre, pendant les trois prochaines années, a fait savoir Alaska Seaplanes. La compagnie planifiait ce projet depuis plus de deux ans et a pour l’occasion acquis en août dernier un tout nouveau Pilatus PC-12. L’aéronef a été livré à Juneau en novembre dernier.

Bien que les tarifs ne soient pas encore précisément connus, on peut présager que le prix d’un aller-retour entre Juneau et Whitehorse oscillera autour de 300 dollars américains hors-taxes, si l’on se fie aux tarifs en vigueur pour les autres destinations, et en tenant compte les taxes liées aux vols internationaux.

Piste en terre ou en herbe

Fabriqué par Pilatus Aircraft, à Stans, en Suisse, le Pilatus PC-12 est un avion d’affaires monomoteur à turbopropulseur, qui peut également être utilisé comme cargo ou pour le transport de neuf passagers maximum. Il peut atteindre une vitesse de 520 km/h et possède une autonomie d’environ 2 900 km.

Vendu à 1 500 exemplaires dans le monde, cet aéronef peut utiliser des pistes sommaires et très courtes. Il permet notamment de desservir des destinations que des jets d’affaires ne peuvent atteindre en raison du manque d’équipement ou de la piste trop sommaire. Le PC-12 est ainsi capable d’utiliser des pistes non revêtues en terre battue ou en herbe.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook14Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *