Accueil » À la une » La communauté se rassemble autour de Simon Geoffroy

La communauté se rassemble autour de Simon Geoffroy

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le 20 juillet dernier, Simon Geoffroy était percuté par une camionnette à la hauteur de la rue Normandy, dans le quartier de Takhini Nord. Le jeune homme de 21 ans venait de terminer sa journée de travail au Collège du Yukon et rentrait en vélo à son domicile de Copper Ridge. Transporté dans un état grave à l’hôpital général de Vancouver, il est hospitalisé depuis maintenant un mois au service des soins intensifs.

Après deux semaines de progrès, Simon Geoffroy a été victime de certaines complications et son séjour à l’hôpital risque de se prolonger pour encore plusieurs semaines. Entouré de sa mère Sylvie, de son père Christian et de son frère Étienne, le jeune francophone peut cependant compter sur le soutien de la communauté pour traverser cette épreuve.

Passionné de vélo de montagne, Simon Geoffroy a été victime d’un accident de la route le 20 juillet dernier, dans le quartier de Takhini Nord. Photo : fournie

Passionné de vélo de montagne, Simon Geoffroy a été victime d’un accident de la route le 20 juillet dernier, dans le quartier de Takhini Nord. Photo : fournie

En effet, une collecte de fonds a été organisée en ligne la semaine dernière afin de permettre à sa famille de rester à ses côtés à l’hôpital. En début de semaine, le site GoFundMe réservé à la collecte de fonds pour Simon Geoffroy avait déjà dépassé son objectif de 15 000 $. En l’espace d’une semaine, près de 200 personnes ont pris part à cet élan de solidarité.

L’importance des médias sociaux

« Il y a eu des dons très généreux de 500 dollars, 1 000 dollars, mais il y a aussi eu beaucoup de dons de jeunes qui ont donné 20, 25, 50 dollars, ce qu’ils pouvaient, et je pense que c’est ça qui a fait que la somme a monté si vite », explique Christine Klaassen St-Pierre, une amie de la famille Geoffroy à l’origine de la collecte de fonds. « La famille est bien aimée en ville, et Simon est un jeune vraiment intelligent, qui adore la nature, qui est gentil et drôle, donc ça nous cause des ennuis de penser qu’il est à l’hôpital. »

Une première collecte de fonds avait été organisée au Collège du Yukon, mais l’argent recueilli avait rapidement été utilisé pour couvrir les premiers frais de séjour des parents à Vancouver. Pour pouvoir accompagner leur fils dans sa convalescence et dans la phase de réadaptation qui s’ensuivra, la famille a donc accepté qu’une nouvelle initiative soit lancée sur Internet.

« J’ai contacté quelques personnes proches de la famille et plutôt que de créer un événement particulier, nous avons eu l’idée de lancer cette page GoFundMe », raconte Mme Klaassen St-Pierre. « Ainsi, nous pouvions toucher non seulement les gens de Whitehorse, mais aussi les amis de Simon à Kelowna, sa famille au Québec et les gens qui ont quitté Whitehorse, mais qui l’ont connu quand il était petit. »

L’influence des médias sociaux dans le succès de la collecte de fonds ne fait aucun doute. Avant même que l’histoire ne soit reprise dans les médias, le lien vers la page de dons avait déjà été partagé près de 400 fois sur Facebook et 11 000 dollars avaient été récoltés en une seule journée.

« Ça nous a vraiment fait un gros choc de voir que la communauté s’était mobilisée si rapidement », raconte le frère de Simon, Étienne Geoffroy. « J’étais content qu’il y ait de belles photos de mon frère sur le site de dons, et c’était vraiment bien de voir que tout le monde partageait le lien sur Facebook. »

Actuellement à l’entraînement à Calgary (il pratique le ski acrobatique), Étienne Geoffroy affirme que les dons aideront sans aucun doute sa mère à pouvoir rester à Vancouver.

« Pour le moment, elle n’aura pas à revenir à Whitehorse pour travailler », dit-il. « Je crois que mon frère a vraiment apprécié que ma mère puisse rester à ses côtés. »

La famille de Simon a souhaité sincèrement remercier la communauté pour « son soutien, ses dons et ses messages d’affection, d’appui et d’encouragement ». La générosité de toute la communauté a fait chaud au cœur au jeune homme et cela l’a réconforté de savoir que ses parents pourront ainsi rester auprès de lui jusqu’au bout.

Du progrès jour après jour

Selon son frère, Simon Geoffroy fait des progrès jour après jour, commence à se lever et à bouger un peu plus. Il n’a également plus besoin d’aide respiratoire artificielle. Cependant, les complications survenues sur le plan du cerveau pendant l’opération ne permettent pas aux médecins de déterminer une date précise où il pourra sortir de l’hôpital.

« Simon a été victime d’une commotion cérébrale après que sa tête eut frappé le pare-brise de la voiture », explique Étienne. « Il n’a pas perdu connaissance, mais c’est au moment de la chirurgie au cerveau que des connexions ont été compressées. Elles ne fonctionnent plus aussi bien qu’avant sur son côté gauche, et même s’il fait des progrès tous les jours, ce n’est pas encore ça, donc il faudra encore du temps. »

Une phase de rééducation physique précédera également sa sortie de l’hôpital, afin de reprendre des forces et de réhabituer les muscles au mouvement après avoir passé plusieurs semaines alité.

Les membres de la communauté qui souhaitent soutenir la famille de Simon Geoffroy peuvent effectuer un don sur le site gofundme.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *