Accueil » À la une » La belle saison du Mont Sima

La belle saison du Mont Sima

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thierry Guenez

La station de ski du Mont Sima a clôturé sa saison hivernale après la fin de semaine du 12 avril. Une année écoulée sous le sceau de la fréquentation et de la nouveauté, pour le plus grand plaisir de Cindy Chandler, la gérante générale au sourire ensoleillé. Elle profite de cette interview pour parler de la rumeur qui a animé la communauté des skieurs quant à la possibilité de voir le mont Sima devenir le centre d’entraînement de l’équipe nationale de ski alpin.

Le Mont Sima offrait encore de bonnes conditions de ski au début du mois d'avril. Photo : Annie Corbeil.

Le Mont Sima offrait encore de bonnes conditions de ski au début du mois d’avril. Photo : Annie Corbeil.

Le public au rendez-vous

La station termine sa saison en grande pompe, après le week-end de Pâques et sa chasse aux œufs et au trésor organisée sur les pistes. L’association sans but lucratif qu’est le mont Sima, composée de Mme Chandler et d’un conseil de neuf membres, compte 25 employés si l’on exclut l’équipe de location de matériel. Et ils sont unanimes : cette saison a été un succès.

Plus de 900 personnes se sont inscrites pour la saison entière, devenant de fait membres de l’association. Si l’on tient compte de la centaine de billets vendus par jour aux skieurs de passage, le réseau a tourné cette saison avec en moyenne 500 personnes sur les pistes. Ce nombre montait jusqu’à 800 pendant les événements organisés, ou quand les chutes de neige venaient couvrir de leur manteau poudré la douzaine de pistes ouvertes.

Les bénéfices sont réinvestis chaque année dans l’achat de nouveau matériel ou dans l’amélioration de l’offre d’événements, de leçons de skis ou encore dans l’offre gastronomique.

Des nouveautés plébiscitées par le public

« Lors des vacances de printemps, une centaine de jeunes de 4 à 11 ans ont suivi des cours de ski », raconte Mme Chandler. Elle se dit très satisfaite de cet intérêt pour les différents programmes proposés par la station. Ski, snowboard, leçons pour jeunes, pour filles, tout un éventail de possibilités est offert au public.

Un programme d’entraînement réservé aux adolescents leur permet aussi de suivre des cours intensifs sur trois jours en vue d’obtenir une certification nationale leur permettant de devenir instructeurs à leur tour. Au cours de ces journées, ils encadrent aussi les cours des plus petits et acquièrent l’expérience nécessaire pour pouvoir être employés à la station.

En plus de ces cours mis en place l’année passée, la gérante détaille d’autres nouveautés spécifiques à l’année en cours : un château de glace tout en glissades et cachettes pour les petits fripons fatigués de leurs chutes, du vélo de montagne l’été, et un tout nouveau service de restauration assurant une nourriture fraîche et succulente pour les petites fringales post-descentes. Quatre personnes travaillent en cuisine pour offrir ce menu qui aide à la rentabilité de la station.

La rumeur et son explication

« Il y a eu confusion », explique Cindy Chandler. Confusion concernant la rumeur comme quoi le skieur Julien Cousineau – qui incidemment a annoncé sa retraite de la compétition quelques semaines après son passage au Yukon – serait venu discuter de la possibilité de choisir le Mont Sima comme lieu d’entraînement d’« Alpine Canada ».

« Cette personne fait partie du monde du ski, dit-elle, mais elle ne représente aucune organisation. Elle était venue voir un ami, voilà tout. »

Comme la station est en discussion avec différentes équipes (dont l’équipe canadienne de planche à neige) dans l’optique d’ouvrir la station à leurs entraînements, les gens ont pensé que la récente visite de cette personne était liée. « Par contre, conclut Cindy, dès novembre, la station devrait effectivement accueillir, grâce à notre enneigement, l’entraînement d’équipes locales ou nationales. Vous devrez revenir pour une autre interview! »

Affaire à suivre, donc…

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *