Accueil » Actualités » Kryotek lance la commercialisation d’une foreuse portable

Kryotek lance la commercialisation d’une foreuse portable

Kelly Tabuteau

L’entreprise Kryotek, une référence dans le domaine de l’exploitation minière et de l’étude des sols depuis 2007, se retire des campagnes scientifiques pour se concentrer sur le développement de nouvelles technologies et de leur commercialisation.

La nouvelle foreuse permet de creuser jusqu’à dix mètres de profondeur en quelques minutes seulement

Située au tout nouveau Northlight Innovation Hub de Whitehorse, l’entreprise Kryotek est spécialisée dans les domaines de l’exploitation minière, de l’étude des sols, du suivi de l’évolution de la calotte glacière et de la pose de capteurs thermiques. Après 11 ans d’existence, la compagnie, fondée par Jim Coates rejoint par la suite par Astrid Grawehr, s’ouvre à la communauté en embauchant un directeur commercial francophone.

Dernière invention en date : la foreuse Talon

Le 27 mai dernier, l’entreprise Kryotek remportait le North Regional Innovation Award de Startup Canada, un organisme qui récompense l’excellence de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans la communauté canadienne. Avec son projet de foreuse portable, la Talon, Kryotek permet aux utilisateurs d’aller n’importe où pour forer, facilitant la logistique des expéditions scientifiques et des équipes de construction. L’outil est aussi léger (15 kg) que simple d’utilisation, étendant sa manipulation au plus grand nombre. Maxime Gouyou-Beauchamps, directeur commercial chez Kryotek, explique : « Un des avantages de la Talon, c’est sa période d’apprentissage courte. En moins de 30 minutes, un opérateur est fonctionnel pour s’en servir! »

Au niveau des caractéristiques techniques, la foreuse permet de creuser jusqu’à dix mètres de profondeur en quelques minutes seulement, sur des échantillons dont le diamètre varie entre 35 et 60 mm. Fonctionnant avec une batterie au lithium, le déploiement de la Talon sur les sites permet aux chefs d’exploitation de respecter l’environnement. Si aujourd’hui, la recharge des batteries est possible grâce à l’électricité ou au diesel (à l’aide d’une génératrice), Kryotek se penche dorénavant sur une solution solaire. Car oui, l’innovation ne s’arrête jamais :
Jim Coates et Astrid Grawehr travaillent sans relâche pour continuer le développement de leur prototype initial, dans le but de s’adapter aux besoins de chaque client. « Ce type de projet, c’est en perpétuelle évolution. Nous pensions avoir un produit final, mais il est toujours possible de faire mieux », confie Maxime Gouyou-Beauchamps.

Une vision internationale

Bien que la foreuse Talon existe depuis 2011, sa commercialisation est récente. Au démarrage du projet, Jim Coates et Astrid Grawehr offraient aux responsables d’expéditions de manipuler eux-mêmes l’outil. Aujourd’hui, ils désirent se recentrer sur la conception de produits novateurs, prenant ainsi de la distance avec le terrain sans pour autant délaisser leurs inventions actuelles, dont ils commencent la distribution. Leur plan : se consacrer au marché domestique, celui qu’ils connaissent bien, puis s’ouvrir à l’international. Maxime Gouyou-Beauchamps conclut : « Nous sommes les seuls au monde à proposer ce type de produit, mais la recherche sur le pergélisol est mondiale, dans les pays circumpolaires bien évidemment, mais aussi dans les Alpes en France, Suisse et Italie, par exemple. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *