Accueil » Courrier » Journée mondiale de la Terre

Journée mondiale de la Terre

Journée  mondiale de la Terre

Bonjour, chers amis du Yukon,

Je viens vous entretenir de ce que les Montréalais ont préparé pour la journée de la Terre qui a eu lieu le 21 avril 2013. J’ai moi-même adopté le slogan de la compagnie Saje de Vancouver en cette journée : Nous avons seulement une planète et un corps, alors prenons-en bien soin.

Le dimanche 21 avril, un des plus gros rassemblements de gens de tous les milieux, de tous les âges, de toutes les diversités a eu lieu pour fêter notre planète bleue. Elle est fatiguée de tous les assauts que nous lui faisons subir et elle doit être remise en état de fonctionner le plus tôt possible. Alors, nous avons décidé de faire entendre nos voix dans la paix et l’équilibre, et nous avons défilé dans certaines rues de Montréal, tous unis par le même souhait, le même désir et le même but : protéger notre Terre.

Je me suis donc rendue au Quartier des spectacles devant la Place des Arts vers 13 h 30, vêtue de mon beau manteau bleu des Canadian Arctic Games. Je l’ai reçu en raison de mon bénévolat à Whitehorse au mois de mars 2012. Quoi de plus spectaculaire que du bleu pour notre planète bleue! J’ai entendu certains politiciens faire leurs discours, j’ai signé des pétitions pour la sauvegarde des caribous de la forêt boréale, j’ai vu les étudiants avec leurs carrés rouges, très calmes, se promener avec leurs enseignes. J’ai pu côtoyer des autochtones, des femmes sages venues surtout de la Côte-Nord. Elles étaient là pour nous passer leurs messages.
Lorsque le défilé s’est mis en marche devant les caméras de télévision venues de partout, il n’y avait plus de Québécois francophones, d’anglophones, d’allophones, de membres des Premières nations, de personnes jeunes ou âgées, des hommes ou des femmes, mais une marée humaine venue porter secours à notre planète. De la musique, des chants, des slogans, tout cela en parfaite harmonie et la marche dans les rues jusqu’au parc Jeanne-Mance au pied du mont Royal s’est déroulée sans anicroche. Nous étions tous ensemble, contents d’être là pour souligner cette occasion.

Le temps était ensoleillé, le ciel était bleu et la pluie nous a épargnés. Comme il ne faisait pas chaud, nous portions des écharpes de toutes les couleurs, encore une fois allant de l’orange au bleu, du vert au rouge. Comme par les années passées, il y avait des gens costumés pour l’événement. C’était plaisant de voir quelque 250 000 personnes (certains journaux et postes de télévision ont dit 300 000, tant mieux) marchant ensemble, formant une chaîne humaine venue manifester son appui à cette Terre qui nous nourrit.

En tous les cas, je n’ai certainement pas regretté ma décision de participer à cette marche pour la Terre. Je me propose de revenir l’année prochaine et toutes les autres années, jusqu’à ce que nos dirigeants, tant provinciaux, fédéraux que mondiaux comprennent. Nous voulons être écoutés en tant qu’êtres humains et citoyens sur des points cruciaux qui touchent notre Terre. Nous voulons être consultés sur les décisions que ces hauts placés vont prendre au sujet de la planète qui est la nôtre aussi bien que la leur.

Après la marche, je me suis dirigée vers le mont Royal, la tête en l’air afin de respirer l’air de la montagne. J’ai marché et marché pendant plus de 45 minutes avant de prendre le métro pour rentrer chez moi. Je me disais que nous devrions continuer à prendre soin de notre planète chaque jour. Continuons cette célébration de la Terre et aidons-la à retrouver sa beauté d’autrefois.
Bravo pour cette Terre qui, malgré toutes les brutalités qu’on lui a fait subir, trouve encore le moyen de nous éblouir. Mais jusqu’à quand?

Maria Teresa Necchi
Montréal, Québec


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *