Accueil » Courrier » Jimmy Johnny, la Peel, la démocratie

Jimmy Johnny, la Peel, la démocratie

Jimmy Johnny, la Peel, la démocratie

Jimmy Johnny, l’Aîné Tuchone qui a traversé la région de la rivière Peel à dos de cheval et qui a canoté ses rivières était Centre d’interprétation de la Béringie jeudi soir dernier. Il nous a parlé avec son cœur d’histoires, de traditions, de survie dans cette région et de l’importance de protéger ce coin magnifique.

Dans le cadre de cette soirée organisée par SNAP, SCY, Tr’ondek Hwech’in et Na-Cho Nyak Dun, ces défenseurs de la Peel nous ont informés des étapes à venir à la suite de la décision du gouvernement du Yukon d’en appeler de la décision du juge Veale à propos du plan de la rivière Peel. Par Skype, les résidents de Mayo et de Dawson ont pu se joindre à nous et poser des questions.

Rappelons-nous que « ceci est un jugement historique », car il implique les accords de revendications territoriales et les traités qui avaient été signés en 1982 sont tous deux protégés dans la section 35 de l’acte constitutionnel.

Au lieu de se plaindre d’un manque de démocratie et de dépenser encore plus de fonds publics dans cette cause perdue d’avance, il serait « économiquement intelligent » de la part du gouvernement du Yukon de relire le Chapitre 11 de l’Accord-cadre définitif (1993) afin d’honorer les traités signés avec les Premières nations.

Les défenseurs de la Peel ont confiance de gagner, on peut donc s’attendre à ce que ce gouvernement aille jusqu’en Cour suprême du Canada pour tenter d’avoir raison.

Les Premières nations du Yukon ayant cédé 95 % de leurs terres en signant ces accords et traités. Perdre cette bataille historique créerait un précédent injustifiable, car ce serait une perte directe de démocratie, non seulement pour les Premières nations, mais pour nous tous qui vivons sur ces terres.

Le procédé risque de durer des mois, voire des années, et il sera d’importance capitale d’aider les défenseurs à tenir le flambeau jusqu’au bout en supportant la cause financièrement, moralement, volontairement et médiatiquement au travers de lettres à l’éditeur et sur les réseaux sociaux. Si vous avez des parents et amis à l’extérieur du Canada, dénoncez cette injustice flagrante de procédé démocratique non respecté et faites-leur visiter http://www.protectpeel.ca/.

Quelqu’un a mentionné, c’est quand les élections? Encourageons nos jeunes à voter.

Jacqueline Vigneux
Je suis Charlie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *