Accueil » Actualités » Jeux du Canada 55+ : les athlètes de retour

Jeux du Canada 55+ : les athlètes de retour

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook7Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

Cent trente-sept athlètes du Yukon âgés de 55 ans et plus se sont envolés pour Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, à l’occasion d’une compétition nationale.

On connaît les Jeux arctiques, ou même les Jeux du Canada pour les jeunes, mais saviez-vous qu’il existe également, depuis 1998, une compétition nationale visant à encourager le bien-être spirituel, mental et physique chez les Canadiens de 55 ans et plus? Il s’agit des Jeux du Canada 55+. Ces Jeux ne sont pas uniquement sportifs. Ils couvrent un large éventail de défis physiques et mentaux, allant de la course cycliste au jeu de fléchettes en passant par la natation et le scrabble!

Photo fournie


L’objectif est de rassembler des compétiteurs amateurs qui participent pour le simple plaisir de la compétition. Bien sûr, c’est également une excellente occasion de visiter d’autres régions du Canada et de rencontrer d’autres personnes qui partagent la même passion. Les Jeux 55+ rassemblent environ 1 500 concurrents une année sur deux. Cette année, c’est au Nouveau-Brunswick, à Saint-Jean, que les 1 869 participants se sont retrouvés pour les compétitions.

Record de médailles pour le Yukon

L’équipe du Yukon est revenue avec un nombre record de médailles : 83,5 médailles récoltées, battant ainsi le record précédent du Yukon de 79. Plus précisément, nos athlètes ont rapporté 24 médailles d’or, 28 médailles d’argent et 31,5 médailles de bronze!

Un certificat de reconnaissance a été décerné à Betty Hebert, Yukonnaise de 93 ans et joueuse de criblage, comme l’athlète la plus âgée des Jeux. « Tout le monde aidait Betty si elle en avait besoin, pour porter son sac ou autre chose. C’est un des beaux aspects des Jeux 55+, l’entraide entre les participants », raconte Michel Gélinas qui participait pour la deuxième fois aux Jeux 55+, pour les compétitions de tennis léger cette année. Onze des athlètes yukonnais avaient plus de 80 ans, la moyenne d’âge était de 68 ans.

Les athlètes francophones

Si la compétition se déroulait en anglais, plusieurs francophones et francophiles ont fait partie de la délégation. À noter par exemple le ministre John Streicker qui participait aux Jeux dans la discipline du badminton. Selon nos sources, il aurait été impressionné par le dynamisme de l’équipe. Dynamisme qui a d’ailleurs été remarqué lors de la cérémonie d’ouverture. « Nous avons tous défilé dans l’aréna avec nos beaux uniformes rouge et noir. Pour moi, c’était l’un des meilleurs souvenirs », se souvient Michel Gélinas.

La Franco-Yukonnaise de Tagish, Louise Girard, a remporté deux médailles d’or en cyclisme féminin de compétition, à la fois à la course personnelle et à la course de route. « C’était un beau défi, la route n’avait pas du tout les mêmes conditions que celles sur laquelle nous nous étions entraînés », a déclaré la championne. « Mon mari et moi, nous nous entraînons sur la route de Tagish à Carcross, c’est une route difficile aussi, mais celle de la compétition était pire! Elle commençait par une grande côte qu’il fallait refaire quatre fois et les virages étaient abrupts. » Mais apparemment, Louise a su relever le défi. Satisfaite de sa performance, Mme Girard mentionne également que son mari Ronald Tait a lui aussi rapporté des médailles : bronze et argent en course cycliste. « Nous étions une dizaine de participants de Tagish, plusieurs d’entre nous en cyclisme. Nous nous entraînons ensemble pour les courses de Haines à Haines Junction. C’est une course à laquelle je participe depuis de dix ans », explique-t-elle.

Pour Michel Gélinas comme pour Louise Girard, participer aux Jeux 55+ est une façon de se garder en forme, de rester actif, tout en ayant du plaisir. C’est aussi un rassemblement très inspirant, ajoute Mme Girard : « Une femme de 85 ans a participé aux compétitions de cyclisme. C’est inspirant de voir des personnes plus âgées qui sont encore autant en forme. Il y avait également un homme de 91 ans dans une équipe de hockey. »

Très actif, Michel Gélinas joue au tennis, au squash et pratique également la planche tractée par cerf-volant. « Pendant les Jeux, tout le monde sait qu’on ne deviendra pas professionnel de notre discipline. Ça n’empêche pas d’avoir un esprit de saine compétition. On est là pour rester actif et pour avoir du plaisir. Ce genre d’événement est très populaire et répond à un besoin de notre population vieillissante, mais toujours très dynamique. »

Les quatre jours des Jeux se sont terminés le vendredi avec les cérémonies de clôture et le souper pour les 2 000 participants (athlètes et accompagnateurs).

Whitehorse avait accueilli les Jeux en 2004 et avait proposé de nouveau sa candidature pour accueillir les Jeux 55+ de 2020, mais c’est la ville de Kamloops en Colombie-Britannique qui a été sélectionnée. Athlètes de 53 ans et plus, vous pouvez d’ores et déjà vous entraîner pour ce prochain rendez-vous!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook7Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *