Accueil » À la une » Jeux d’hiver de l’Arctique et sports arctiques

Jeux d’hiver de l’Arctique et sports arctiques

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Gaël Marchand

Beaucoup de gens confondent souvent ces deux termes phonétiquement proches, mais qui désignent pourtant des choses complètement différentes. L’un est un événement, l’autre une discipline sportive.

Les Jeux d’hiver de l’Arctique

Les Jeux d’hiver de l’Arctique (Arctic Winter Games – AWG) sont une compétition internationale multisport (environ vingt sports) qui regroupe tous les deux ans des contingents des nations circumpolaires. Les contingents sont au nombre de neuf : un américain, un russe, cinq canadiens, un groenlandais et un scandinave. Ce sont les Jeux olympiques pour la jeunesse du Grand Nord, si l’on veut.

Les sports arctiques

Les sports arctiques, quant à eux, sont une discipline particulière qui regroupe plusieurs épreuves au même titre que l’athlétisme. La majorité de celles-ci vient de la culture inuite et elles étaient autrefois appelées Jeux inuits. Depuis quelques années, et grâce à la présence de ce sport dans les Jeux d’hiver de l’Arctique (AWG), se sont ajoutées trois disciplines d’origine russe, ce qui fit adopter le nom moderne plus inclusif de sports arctiques. Il est à noter que ce terme est méconnu en Alaska qui continue à appeler ce sport les NYO (Native Youth Olympics).

Sports arctiques autour du sapin

Durant les fêtes, tout le monde se réunit et s’occupe à toutes sortes de choses : bavardage, dégustations, dîners, échanges de cadeaux, etc. C’est à cette occasion et avec un peu d’astuce que les sports arctiques peuvent facilement retrouver leurs origines et leur propos millénaire. En effet, nombre des épreuves de ce sport ont vu le jour dans les igloos ou les abris enterrés des Inuits lors des longues et sombres soirées de l’hiver arctique. Il fallait bien se divertir avec ses proches et se tenir en forme malgré l’espace restreint. Certains jeux inuits sont donc tout indiqués pour être pratiqués avec vos parents et amis. Les plus faciles à mettre en œuvre sont le Arm Pull, le One Hand Reach et le Toe Jump, voire le Kneel Jump pour les plus motivés.

Arm Pull

Asseyez-vous au sol en face de votre adversaire, gardez une jambe tendue et pliez l’autre jambe ainsi que le bras du même côté. Passez la jambe tendue de votre adversaire sous votre jambe pliée et accrochez vos bras pliés. Attrapez la cheville de votre adversaire avec votre main libre. Au signal, tirez vers l’arrière. La première personne à étendre son bras a perdu. Essayez les deux côtés.

Toe Jump

partez debout sur une ligne au sol, attrapez vos orteils avec vos mains et essayez de sauter le plus loin possible en restant accroché à vos orteils.

One Hand Reach

Le participant doit toucher une balle suspendue (ou une boule du sapin) avec une de ses mains tout en restant en équilibre avec tout son corps sur son autre main au sol.

Knell Jump

Partez derrière une ligne au sol assis sur vos chevilles, sautez le plus loin possible vers l’avant en arrivant debout sur vos pieds tout en conservant votre équilibre.

La compétition annuelle interécole de sports arctiques

Cette compétition yukonnaise de sports arctiques est organisée depuis 2012 par le Cercle de sports autochtones (YASC) et est ouverte aux jeunes de la maternelle à la 12e année de toutes les écoles du territoire. Les épreuves sont différentes par tranche d’âge et chaque école sélectionne ses meilleurs élèves pour former ses équipes dans chaque groupe d’âge (en général cinq ou six jeunes par groupe). Les jeunes vont s’affronter à titre individuel dans quatre à six épreuves qui varient chaque année. En plus des médailles individuelles, ils gagnent aussi des points pour le classement général du meilleur athlète de leur catégorie ainsi que pour le classement par école.

La compétition a rapidement gagné en popularité. Elle a commencé comme une compétition sur deux jours avec 80 participants la première année, pour arriver à 180 participants sur trois jours en 2016. Pour les jeunes du secondaire, c’est aussi un événement sélectif pour participer à des compétitions de sport arctiques de plus hauts niveaux : les meilleurs étant sélectionnés pour participer aux Jeux d’hiver de l’Arctique (AWG), aux Native Youth Olympics (NYO) à Anchorage ou au World Eskimo Indian Olympics (WEIO) à Fairbanks.

Les principales épreuves de sport arctiques

Les sports arctiques regroupent plus d’une vingtaine d’épreuves principalement d’origine inuite qui sont présentées lors de nombreuses compétitions dans le Nord canadien et en Alaska. Voici une présentation de certaines épreuves parmi les plus populaires :

One-Foot High Kick

Coup de pied sur une balle suspendue en hauteur avec un seul pied et avec atterrissage sur le pied de frappe. Cette discipline demande de sauter haut et d’être souple.

Two-Foot High Kick

Même chose que le précédent, mais avec un coup de pied à pieds joints et avec atterrissage sur deux pieds.

Alaskan High Kick

Coup de pied à un pied avec départ assis et en tenant son pied opposé par la main. Atterrissage en équilibre sur le pied de frappe et sur une main au sol. Demande force et équilibre.

Airplane

Épreuve de force où le compétiteur commence allongé en croix sur le au sol et où il sera soulevé par des porteurs et porté le plus loin possible jusqu’à ce qu’il perde son maintien horizontal.

Head Pull

Jeu de force et de traction utilisant une ceinture de cuir passée derrière la tête de deux participants qui partent allongés sur le sol et tirent de leur côté sur leurs mains et leurs pieds.

Knuckle Hop

Compétition de force et de résistance à la douleur. Le compétiteur commence allongé, puis se déplace en sautillant au ras du sol le plus loin possible sur ses orteils et sur ses poings fermés.

Sledge Jump

Discipline d’origine russe qui consiste à sauter par-dessus des traîneaux le plus de fois possible sans les toucher. Les participants dépassent régulièrement les 300 sauts.

Triple Jump

Compétition russe de saut de distance où le compétiteur effectue trois sauts continus vers l’avant, les pieds parallèles.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *