Accueil » À la une » Je parle français and I love in English : édition revue et améliorée

Je parle français and I love in English : édition revue et améliorée

Je parle français and I love in English : édition revue et améliorée
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Françoise La Roche

L’organisme Les EssentiElles a décidé d’offrir au public une deuxième édition de la pièce de théâtre « Je parle français and I love in English ». Elle sera présentée les 6 et 7 mars 2015 au Old Fire Hall.

La pièce a été présentée trois fois en 2013. Photo ; fournie.

La pièce a été présentée trois fois en 2013. Photo ; fournie.

La mise en scène a de nouveau été confiée à Virginie Hamel. « Je trouve cela excitant comme projet de refaire cette pièce-là, parce que ça nous donne l’occasion de l’améliorer. Il y a des choses qui vont changer, c’est sûr », explique-t-elle.

Un texte communautaire

Le texte de la pièce a été inspiré de plusieurs témoignages de femmes de la communauté francophone qui ont vécu ou qui vivaient une situation de couple exogame. C’est sous la coordination de Marie-Dimanche Gagné que s’est développée « Je parle français and I love in English » qui correspond aux réalités culturelles du Yukon.

Il y a deux ans, les comédiens ont mis la main à la pâte pour pétrir les mots et en faire lever un texte tout frais qu’il fallait tester devant public. Virginie Hamel précise : « Des choses fonctionnaient très bien et avec le recul, on voit que pour d’autres, on aurait pu faire autrement. » À la relecture du texte, elle voit qu’elle peut transformer une scène, ou encore proposer une approche différente pour une autre.

Nouvelle mouture

De l’avis de Mme Hamel, « Ça va être une présentation vraiment plaisante, même pour le public qui l’a déjà vue. Je pense que ça va être presque une nouvelle pièce, quant à moi. C’est tellement intéressant comme sujet. Plus ça va, plus il y a de gens qui sont dans une situation de couple exogame. »

Ancien et nouveau public

Bien que la pièce ait été présentée deux fois à Whitehorse et une fois à Dawson en 2013, Virginie Hamel assure que « beaucoup de gens voulaient la voir ou la revoir. Ça traite d’une réalité qui touche beaucoup de gens. Et il y a quand même un bon roulement de gens au Yukon. Il y a un potentiel de public qui n’a pas vu la pièce. »

Distribution

Sur les huit comédiens et comédiennes, la moitié ne reviendra pas sur les planches. Le personnage de Gabrielle sera joué cette année par Mireille Labbé, celui de Flo par Émélie Caron et les rôles de Steve et d’Emma sont à pourvoir.

Le public retrouvera avec plaisir Angélique Bernard dans le rôle de Nicole, Laurie Gendron dans celui de Geneviève, Mike Tribe dans le rôle de Ben et Erin Evangeline Sanderson qui personnifiera Keila.

À l’extérieur du territoire

L’Assemblée francophone des retraité(e)s et aîné(e)s de la Colombie-Britannique s’est intéressée à la pièce. Elle a repris le flambeau et adaptera « Je parle français and I love in English » pour la présenter au printemps à Victoria, en Colombie-Britannique. « La pièce aura un autre aspect, mais on reprend le texte. Elle aura un style Broadway, mais sera seulement en français », explique Maryne Dumaine, directrice par intérim des EssentiElles.

Appel aux bénévoles

La coordonnatrice du projet, Jamie Sachi Richardson, lance un appel aux bénévoles qui aimeraient participer à la promotion de la pièce. Les besoins à combler vont de la production à la distribution des affiches, de l’alimentation en photos des pages Facebook et Web à la vente de billets.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *