Accueil » À la une » Investissement de 17 M$ en santé

Investissement de 17 M$ en santé

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

En compagnie de Mike Nixon, ministre territorial de la Santé et des Services sociaux, Ryan Leef, député du Yukon, a annoncé le 22 mai au nom de l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, un investissement d’un peu plus de 17 millions de dollars sur trois ans pour renforcer l’accès aux services dans les domaines du bien-être mental et des maladies chroniques au Yukon. Ce financement, versé par le Fonds d’investissement-santé pour les territoires, contribuera en fin de compte à limiter le recours aux déplacements pour raison médicale et aux services de santé hors territoire.

thif-162_web

Le Yukon se servira de 13 millions de dollars du fonds pour un projet axé sur les soins de bien-être mental et la prise en charge des maladies chroniques. Le projet mettra l’accent sur trois activités principales : améliorer la qualité des services de santé au moyen de la formation et de l’amélioration des compétences des fournisseurs de soins en première ligne; accroître l’accès local aux services de santé au moyen de la mise sur pied d’équipes intégrées de fournisseurs de soins à l’échelle communautaire, mobile et virtuelle et renforcer les soins par la recherche de façons novatrices d’améliorer le flux de l’information entre les services actifs, communautaires et hors territoire spécialisés.

Le Yukon recevra aussi une somme de 1,5 million de dollars du fonds panterritorial du Fonds d’investissement-santé pour les territoires pour la réalisation d’un projet en santé mentale à l’appui de mesures de soutien électronique en santé mentale et en télépsychiatrie pour les jeunes et les jeunes adultes.

Pour compenser le fardeau des coûts associés aux déplacements pour raison médicale, le Yukon recevra 2,6 millions de dollars du Fonds d’investissement-santé pour les territoires afin d’atténuer les dépenses importantes. Il est prévu qu’au cours des prochaines années, le recours aux déplacements pour raison médicale diminuera à mesure que les besoins en soins de santé seront comblés par l’augmentation des services offerts dans le territoire.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *