Accueil » À la une » Internet au Yukon : moins cher, plus fiable?

Internet au Yukon : moins cher, plus fiable?

Internet au Yukon : moins cher, plus fiable?

Pierre Chauvin

Le Yukon va enfin se doter d’un deuxième câble de fibre optique qui connectera le territoire à Internet. Le premier ministre du Yukon Darrell Pasloski a annoncé lors de son discours du budget 2014-2015 le 25 mars dernier que 600 000 $ seraient alloués à la préparation d’une analyse de rentabilité sur l’établissement d’un deuxième câble de fibre optique.

Un deuxième câble devrait pouvoir assurer la fiabilité des connexions à Internet en cas de coupure du câble utilisé en ce moment, comme ce fut le cas l’année dernière. Ce deuxième câble devrait passer par l’Alaska, à la hauteur de Juneau. Le câble aujourd’hui utilisé suit la route de l’Alaska jusqu’à Fort St-John en Colombie-Britannique.

La nouvelle a été plutôt bien accueillie dans les milieux d’affaires yukonnais.

Durant les audiences du CRTC sur la modernisation de l’infrastructure Internet du Yukon, Peter Turner, président de la Chambre de commerce du Yukon, avait déjà soulevé la question d’un deuxième câble. « Lorsque nous avons perdu l’accès à Internet (l’année passée), l’économie s’est arrêtée », explique-t-il. Une telle coupure affecte tous les secteurs de l’économie : il n’est plus possible d’effectuer des transactions par carte bancaire, crédit ou débit.

« On doit revenir à une économie de troc lorsque l’on n’a plus de connexion à Internet », dit-il.
Et même si la plupart du temps les coupures d’accès à Internet ne durent que quelques heures, l’impact se fait sentir. « On se rend compte alors à quel point on est dépendant de la connexion à Internet en tant que communauté », dit Peter Turner.

Aucune estimation n’est fournie par le gouvernement pour dire quand le câble sera prêt qui ajoute que les 600 000$ représentent une « nouvelle étape ». « Le câble de fibre optique n’a pas été coupé, mais ce n’était pas loin : il pendait au-dessus d’un ravin », rappelle le ministre du Développement économique, Currie Dixon, au sujet de la coupure en 2013.

Les Yukonnais peuvent aussi espérer payer moins cher pour leur connexion Internet dans les prochaines années. « Nous voulons aussi nous occuper du problème de l’accessibilité », dit le ministre en entrevue à l’Aurore boréale. « Je pense que les Yukonnais payent plus cher leur bande passante que nulle part ailleurs au Canada. »

Même si ce câble doit traverser la frontière américaine, ça ne devrait pas représenter un obstacle, dit le ministre. « C’est assez courant pour les câbles de fibre optique à travers le pays de traverser la frontière (américaine) », dit-il.

Cette mesure devrait, à terme, créer des emplois. « Nous avons discuté avec des entreprises en dehors du Yukon qui considéreraient s’installer ici s’il y avait redondance et accessibilité », dit-il.

Et le froid légendaire du Yukon pourrait très vite devenir un atout. « En Suède, Facebook a installé un centre de données, car les températures et l’eau froide permettent de refroidir ses systèmes », cite le ministre. « Et du froid, ici on en a ! » Il ne manque plus qu’un accès à Internet digne du XXIe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *