Accueil » Actualités » Homicide d’un saisonnier à Dawson

Homicide d’un saisonnier à Dawson

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Genséric Morel

Le 30 avril dernier, peu de temps avant l’aube, Kevin Edward McGowan a trouvé la mort dans les rues du centre-ville de Dawson, au croisement de King Street et de Second Avenue.

Le mémorial improvisé dans la rue pour Kevin Edward McGowan. Photo : Genséric Morel


Il a été tué à la suite d’une altercation qui a mal tourné. Des témoins de la scène ont pu donner de l’information à la Gendarmerie royale du Canada. Cependant, toute personne ayant de l’information complémentaire est appelée à s’adresser à la GRC de Dawson. Les locaux sont particulièrement touchés et l’incident est sur toutes les lèvres. « C’est l’incompréhension, tout le monde se connaît ici. On n’est pas à Vancouver. Tout le monde est affecté », souligne M. Doug, résident de longue date.

Une enquête est en cours

Peu de temps après l’incident, les Dawsoniens ont été réveillés par les sirènes des voitures de police. Les autorités ont pu commencer leur enquête rapidement, en bouclant le croisement où a eu lieu l’homicide avec des rubans de sécurité. Quelques heures plus tard, la Gendarmerie royale de Dawson a été épaulée par les enquêteurs du groupe des crimes graves, responsables de la supervision d’enquêtes sur les homicides. Ils ont pu recueillir et conserver des éléments indispensables à l’avancement de l’enquête qui est aujourd’hui entre leurs mains en inspectant minutieusement le lieu de l’incident.

Le service du coroner du Yukon a également été dépêché sur place dans les 24 heures suivant le décès. Ce bureau d’enquêteurs indépendants du gouvernement et des forces policières mène une enquête dissociée sur l’établissement des faits, afin que la disparition de Kevin Edward McGowan ne soit pas cachée ou négligée. Une autopsie a été réalisée le 4 mai à l’Hôpital général de Vancouver, confirmant ainsi l’homicide. Les analyses toxicologiques et le rapport complet des spécialistes ne seront connus que dans plusieurs semaines. Aucun nom de suspect n’a encore été divulgué par la Gendarmerie royale du Canada, l’enquête ne faisant que commencer.

Kevin Edward McGowan honoré

Le 3 mai, à midi, une soixantaine de locaux se sont réunis pour honorer la mémoire du défunt devant le centre culturel Dänojà Zho. Les Dawsoniens se sont recueillis en cercle et en silence autour d’un feu. La cérémonie a été ponctuée par des prières prononcées par la révérende Laurie Munroe de l’église anglicane St. Paul et par Clara Van Bibber, une Aînée des Premières Nations Tr’ondëk Hwëch’in. Le maire de la ville, Wayne Potoroka, ainsi que la cheffe des Tr’ondëk Hwëch’in, Roberta Joseph, ont également prononcé quelques mots, proposant un soutien culturel et émotionnel à ceux qui en auraient besoin. Afin de commémorer la mémoire de la victime, des gerbes de fleurs et quelques photos ont été déposées sur le lieu de l’incident.

Originaire de Port Coquitlam en Colombie-Britannique, Kevin Edward McGowan avait 41 ans. Il était arrivé en ville à la mi-avril pour travailler l’été en tant que chef cuisinier au restaurant The Drunken Goat Taverna et avait pour projet de trouver un peu d’or. Il était passionné par la pêche et par son métier, tentant de travailler au maximum les produits locaux. C’était la première fois qu’il venait à Dawson, mais il avait déjà eu le temps de se faire quelques connaissances. « Kevin souriait facilement et était avide de rire. Je venais de le rencontrer, mais il va réellement me manquer », explique un local l’ayant côtoyé au Pit. Le personnel du restaurant qui n’a pas pu ouvrir pour la saison estivale à cause du manque de personnel est également touché par cette disparition. « Il ne reste plus qu’à se serrer les coudes et à honorer sa mémoire », livre une de ses collègues.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *