Accueil » Actualités » Art et culture » Fêter la Saint-Jean-Baptiste sous le solstice d’été yukonnais

Fêter la Saint-Jean-Baptiste sous le solstice d’été yukonnais

Marie-Hélène Comeau

La communauté franco-yukonnaise aura des airs de fête les 23 et 24 juin en se joignant une fois de plus aux festivités entourant la Saint-Jean-Baptiste qui se déroulent d’un bout à l’autre du pays.

Le groupe québécois Qualité Motel sera en spectacle lors du Solstice Saint-Jean
à Whitehorse.
Photo : Fournie

 

Les origines de cette fête nationale aux accents francophones remontent à des temps immémoriaux, où les peuples célébraient le solstice d’été. Traditionnellement, cette fête païenne voulait qu’un grand feu de joie soit allumé afin de symboliser la lumière de cette journée la plus longue de l’année.

Les étés yukonnais secs et propices aux feux de forêt n’invitent pas nécessairement à la création d’un grand feu de joie, mais ce n’est rien pour arrêter la fête qui se déroule annuellement à la fois à Whitehorse et à Dawson.

Musiciens du Québec et du Yukon réunis

Cet été, les cinq musiciens du populaire groupe québécois Valaire seront pour la première fois de la fête yukonnaise Solstice Saint-Jean. Plus précisément, c’est sous le nom de Qualité Motel, un projet qu’ils mènent en parallèle depuis quelques années, que le groupe se produira. Qualité Motel est une formule réduite où les musiciens utilisent des machines électroniques simples, et donc plus faciles à transporter en tournée. De plus, le produit de Qualité Motel diffère de celui de Valaire en étant plus cabotin et moins jazz. Mais qu’à cela ne tienne, puisque derrière leurs tourne-disques, les musiciens québécois François-Simon Déziel, Jonathan Drouin, Julien Harbec, Thomas Hébert et Louis-Pierre Phaneuf seront animés du même plaisir contagieux qui les nourrit depuis de nombreuses années.

Les gars de Qualité Motel ne seront toutefois pas les seuls à monter sur scène puisque plusieurs musiciens francophones du Yukon prendront également part à la fête comme la musicienne jazz Lorène Charmetant, le groupe folk-indé Alodôme ainsi que Jordan Lincez avec son groupe The Hibernation. « On va présenter un mélange de grands classiques de la Saint-Jean-Baptiste ainsi que de la musique rock. On veut faire danser les gens, que ce soit vraiment la fête! », affirme Jordan qui prendra la route dès le lendemain matin pour se rendre à Dawson, où le groupe se produira en soirée.

« On va présenter un mélange de grands classiques de la Saint-Jean-Baptiste ainsi que de la musique rock. On veut faire danser les gens, que ce soit vraiment la fête! », affirme Jordan, du groupe franco-yukonnais The Hibernation. Le groupe prendra la route dès le lendemain matin pour se rendre à Dawson, où il se produira en soirée, au « Pit ».
Photo : fournie

 

Repas communautaire

Fidèles au rendez-vous, les EssentiElles offriront à la communauté franco-yukonnaise un repas désormais traditionnel lors de l’événement. D’ailleurs, l’événement gagne en popularité, attirant bon nombre de personnes. « Compte tenu de notre budget, nous arrivons à servir entre 80 et 100 repas », explique Sophie Huguet, coordonnatrice du programme Mamans, papas et bébés en santé qui gère le repas de la Saint-Jean-Baptiste franco-yukonnaise. « Nous allons servir principalement différentes salades costaudes végétariennes et avec viande. Puis, nous aurons également du dessert avec et sans gluten. Sans oublier que toute la nourriture sera préparée avec amour », lance-t-elle dans un éclat de rire en rappelant aux gens de se présenter tôt au repas. « L’an dernier, tout s’est vidé en 45 minutes », confie-t-elle.

Durant le repas communautaire, l’artiste clownesque Claire Ness assurera l’animation pour les enfants. Elle en profitera pour créer, sous le regard ébahi des jeunes et des moins jeunes, des sculptures colorées de ballons.

Lancement de la campagne de consentement

La fête du Solstice Saint-Jean donnera également lieu au lancement de la campagne 2019 de consentement sexuel menée conjointement par les organismes Victoria Faulkner Women’s Centre et les EssentiElles. Chaque été, la campagne sillonne le territoire d’un festival à l’autre afin de sensibiliser les gens à l’importance du consentement, même lorsque la fête bat son plein. « Nous aurons du nouveau cette année », souligne Jocelyne Isabelle, directrice des EssentiElles. « Les gens seront invités à tourner une roue que nous aurons sur place. Lorsque la roue s’arrêtera de tourner, les participants auront alors à répondre à des questions sur le consentement ou tout simplement gagneront de petits cadeaux en fonction de ce qui sera indiqué sur la roue », explique-t-elle.

La campagne de sensibilisation sera également accompagnée, cette fois-ci, d’un concours de création d’un logo et d’un slogan pour sensibiliser les gens. Les heureux gagnants remporteront une entrée gratuite au festival yukonnais de leur choix.

Appel aux bénévoles

Le Solstice Saint-Jean ne pourrait avoir lieu sans la contribution bénévole des gens. La coordonnatrice de l’événement, Kimberly Stanhope, souligne qu’il reste des places à combler pour servir les salades, pour faire le service au bar ainsi que pour s’occuper des loges des artistes. « Pour ce qui est du reste, je nous souhaite que du beau temps! », lance-t-elle.

À Whitehorse, l’événement aura lieu le 23 juin sous un chapiteau aménagé au terrain de camping Robert-Service. Le repas débutera à 17 h et la musique à 18 h. L’entrée est gratuite.

Pour ce qui est de la ville de Dawson, le groupe The Hibernation se produira en soirée à l’hôtel Westminster, mieux connu sous le nom mythique du Pit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *