Accueil » À la une » En route vers la 32e Yukon Quest

En route vers la 32e Yukon Quest

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Le 7 février, le départ de la 32e édition de la Yukon Quest aura lieu à 11 h au parc Shipyards (à moins que la météo n’oblige les organisateurs à modifier le trajet pour des raisons de sécurité). La course de 1 000 milles amènera les participants jusqu’à Fairbanks en Alaska.

Au moment de mettre sous presse, il y avait 26 participants inscrits, dont cinq Yukonnais. Parmi eux, on retrouve le vétéran Normand Casavant qui en sera à sa cinquième participation depuis 2009. Il a terminé en dixième position à deux occasions en plus d’obtenir une septième place en 2013. L’an dernier, il avait été contraint à l’abandon.

Parmi les autres coureurs, notons la présence du Français Nicolas Vanier. Cet aventurier a traversé la Russie, la Chine et la Mongolie en traîneau, et il espère maintenant relever le défi de la Yukon Quest après deux essais infructueux. On peut en apprendre plus sur son périple de 6 000 km en Eurasie par le livre Avec mes chiens et le film L’Odyssée sauvage.

Le gagnant de la Yukon Quest en 2014, Allen Moore, au moment de son arrivée. Photo : A.B.

Le gagnant de la Yukon Quest en 2014, Allen Moore, au moment de son arrivée. Photo : A.B.

Plusieurs vétérans sont aussi de retour, dont le gagnant des deux dernières éditions Allen Moore et Brent Sass qui lui a mené une chaude lutte l’an dernier avant de se blesser. Hugh Neff, un ancien gagnant qui a terminé au deuxième rang lors des deux plus récentes éditions, et Matt Hall qui à sa première participation l’an dernier avait pris le troisième rang, seront de la partie tout comme Torsten Kohner, un Suédois qui a pris la sixième position l’an dernier.

Il faudra aussi surveiller le quadruple vainqueur de l’événement (de 2005 à 2008) Lance Mackey qui fait un retour après une pause d’une saison, et Jeff King qui a terminé cinq fois dans les cinq premiers en plus de gagner la course en 1989. Dans son cas, il n’a pas participé à l’épreuve depuis 1990.

En plus de ces coureurs aguerris, cette édition comptera sur la présence de dix recrues. Parmi eux, il y a un nom familier dans le monde des courses de chiens, Ray Redington Jr, le petit-fils du fondateur de l’Iditarod, Joe Redington.

Des officiels aux aguets

Le temps chaud depuis le début de l’année pourrait compliquer la tâche des organisateurs puisque la glace n’est pas assez solide dans certaines zones. En conséquence, ils ont été dans l’obligation de prévoir des routes alternatives. Ils espèrent toutefois que le retour du temps froid et les précipitations de neige du 21 janvier vont leur permettre de respecter le tracé initial.

Rappelons que le trajet de 1 600 km comprend des points de contrôle à Braeburn, Carmacks, McCabe Creek, Pelly Crossing, Scroggie Creek, Dawson, Eagle, Slaven’s Cabin, Circle City, Central, Mile 101, Two Rivers et Faibanks. Les premiers coureurs devraient atteindre la destination finale le 17 février en avant-midi. Les participants devront faire des arrêts de six heures à Braeburn ou Carmacks, de 24 heures à Dawson, de six heures à Eagle, de six heures à Circle City, Central ou Mile 101 et de huit heures à Two Rivers.

Quatre francophones à la Yukon Quest 300

En marge de la Yukon Quest, il y a aussi la YQ300 dont le départ est prévu le 7 février de Whitehorse. Cette course de 300 milles permet de se qualifier autant pour la Yukon Quest que pour l’Iditarod. Les participants devraient arriver à Pelly Crossing après deux ou trois jours dans les sentiers.

Pour cette course, on trouve une très forte délégation francophone (quatre sur les 23 coureurs inscrits au moment de mettre sous presse). La vétérante Marcelle Fressineau de Whitehorse fait partie des représentants francophones. Cette musheuse d’origine suisse a déjà complété le parcours de la Yukon Quest et celui de l’Iditarod. En 2012, elle a pris la septième position de la YQ300. Elle partage son expérience de meneuse de chiens dans deux bouquins : Empreintes dans la neige et Le traîneau de la liberté.

Gaëtan Pierrard est un Belge d’origine maintenant installé à Mendenhall au Yukon. Il est le double gagnant de la course Percy Junior (en 2012 et 2014). Il a déjà terminé en 10e position à la YQ300 en 2013. Son objectif est de participer à la Yukon Quest l’an prochain.

Alexandra Rochat est une Suisse qui habite maintenant Whitehorse. Elle pratique ce sport depuis cinq ans et elle a déjà participé à quelques courses. En 2014, elle a terminé en 5e position à la course Carbon Hill. Elle a aussi terminé sixième à la River Runner en 2013 et 4e à la course Percy Jr en 2011.

Martine Le Levier de Fox Lake a terminé 4e et 2e à la course River Runner, respectivement en 2012 et 2013. Elle a aussi participé à la course Sheep Mountain en 2011. Après avoir assisté à la Yukon Quest en tant que spectatrice et valet de chenil, elle compte vivre pleinement l’expérience cette année.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *