Accueil » À la une » Éditorial – Collaborer

Éditorial – Collaborer

Maryne Dumaine

« Quand on est deux, ça va deux fois mieux! »

Photo : Pixabay

Oui, on peut être immigrante et avoir comme référence des citations de Passe-Partout! Celle-ci, c’est suite à des projets faits en collaboration que je l’ai acquise.

Selon l’encyclopédie en ligne, collaborer, c’est l’acte de travailler et de réfléchir ensemble pour atteindre un objectif.

En ce début d’hiver, les collaborations sautent aux yeux. Tout d’abord, dans le virage médiatique que nous vivons actuellement dans le Grand Nord. Faute de pouvoir rémunérer une équipe rédactionnelle dans chacun de nos journaux francophones, nous avons fait le choix d’allier nos forces.

Certes, pour ce faire, le gouvernement fédéral nous a encouragés grâce à un fonds nommé Initiative de journalisme local. Fonds qui, bien que censé répondre aux zones médiatiques désertiques, n’allouait à l’ensemble des Territoires que la moitié des sommes prévues pour les autres régions du Canada (à croire qu’il ne se passe rien dans le Nord, mais ce n’est pas là mon propos).

Nous avons donc sorti notre carte « créativité » et c’est ainsi que les médias francophones du Nord ont renforcé leurs liens de collaboration. Pourtant, le concept n’était pas nouveau puisqu’on collaborait déjà grâce à l’initiative de l’Aquilon (journal des TNO) et de son idée d’Articles sur l’Arctique. Vous l’aurez remarqué, l’Aurore boréale publie chaque semaine des textes, écrits aux TNO, concernant un ou plusieurs des trois territoires. Ces textes sont partagés librement entre nos trois journaux ainsi que par la radio communautaire Taiga. Voilà une collaboration inspirante, qui fonctionne et nous permet de « bâtir en commun ».

Pour ce qui est du programme fédéral susmentionné, nous avons choisi d’allouer les fonds au Nunavut et d’ainsi permettre de créer une ressource là où les besoins étaient criants. Leur journal, le Nunavoix, n’étant produit en grande partie que par des bénévoles, leurs besoins étaient plus importants qu’aux TNO ou qu’au Yukon. Du Nunavut donc, sont désormais coordonnés des articles pour les trois territoires. Ça paraît compliqué, mais je dois dire que le tout fonctionne bien. C’est très satisfaisant de pouvoir de nouveau engager quelques pigistes du Yukon.

Collaboration, c’est aussi le mot maître du jeu dans un magnifique projet communautaire qui vient de voir le jour au Yukon : la ludothèque francophone, dont plus de détails sont offerts en page 16.

Parce qu’en effet, si travailler seul permet d’aller vite, travailler ensemble permet d’aller plus loin. Non, ce n’est pas de moi. Cette citation-là aussi je la tiens de collaborateurs, j’en profite donc pour leur dire merci, car c’est vraiment plaisant de collaborer avec vous, chers collègues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *