Accueil » Actualités » Éclore

Éclore

Maryne Dumaine

Nos yeux aguerris semblent détecter les mini-bourgeons sur les arbres tandis que les crocus fleurissent jusque sur nos médias sociaux. Aucun doute, l’hiver tire sa révérence pour cette année. Ou du moins, espérons-le!

Photo : Isabelle Carrier

 

Comme dans la chanson « The Rose », il est important de se rappeler que sous les épaisses couches de neige reposent les graines qui fleuriront dès les premiers rayons de soleil printaniers. Après toutes ces restrictions, tous ces bouleversements, ces longs moments de pause et de froid en dehors comme en dedans, la planète continue tout de même de tourner. Les saisons se suivent, rythmant nos vies de bonheurs saupoudrés.

Simple à dire, mais pas toujours simple à penser… Surtout lorsqu’on entend en conférence de presse (dans le cadre de la Semaine de la sécurité civile, du 2 au 8 mai) que l’été s’annonce a priori en dessous des moyennes de températures, mais que les risques de feu tout comme ceux d’inondation sont quand même à prendre en considération dès maintenant. Surtout quand le terme d’éclosion fait plutôt allusion à des variantes virales qu’à des couleurs florales. Surtout quand l’ouverture des campings se fait avec des piles de neige encore au sol…

Rappelons-nous que, même dans la nature, les bourgeons n’éclosent pas tous en même temps. Si dans certains quartiers on voit déjà des crocus qui pointent le bout de leurs pétales mauves, il faudra ailleurs attendre encore quelques semaines. Chacun son rythme. Ça vaut autant pour les fleurs que pour tout le reste. « Patience et longueur de temps… », murmure souvent La Fontaine, en arrière-plan de mes pensées, dans ces moments où j’aimerais que tout fleurisse plus vite!

Trois ans. C’est le temps que la Fédération des communautés francophones et acadienne a passé à militer pour réussir à faire éclore quelques nouvelles questions dans le recensement (qui aura lieu le 11 mai prochain, n’oubliez pas d’y répondre. Il est possible de remplir le questionnaire dès le 6 mai). Dans ces nouvelles questions, on trouve notamment la prise en compte de la langue dans laquelle nous avons reçu notre éducation afin d’avoir une meilleure représentation de notre population. On vous explique davantage en page 15 et sur notre site Web.

Le printemps, ses bourgeons et ses oiseaux qui virevoltent à la recherche de brindilles pour faire leur nid, ses fleurs qui commencent à bourgeonner dans nos cœurs à l’approche de la saison des amours… N’oublions pas qu’en fin de compte, qu’ils aient commencé à pointer le bout de leur nez de bonne heure ou qu’ils soient plutôt du genre « à retardement », tous les crocus vont bien finir par éclore. Ces touches de mauve qui seront accompagnées de ces quelques brins d’herbe verte vont faire du bien et réveiller nos sens! Alors cette semaine, voici ce que je vous souhaite : abracadabra, que la couleur reprenne ses droits!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *