Accueil » À la une » DOSSIER RENTRÉE SCOLAIRE : Le français a le vent en poupe au cœur du Klondike

DOSSIER RENTRÉE SCOLAIRE : Le français a le vent en poupe au cœur du Klondike

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thierry Guenez

Cela fait trois ans que les élèves de l’École Robert Service de Dawson bénéficient du programme de français intensif, et à en voir son sourire radieux, cela n’est pas pour déplaire à la nouvelle principale Hilary Skilnyk. Originaire d’Irlande, elle entame sa 25e année de carrière et sa première à Dawson. « J’ai moi-même été en immersion française durant ma scolarité », dit-elle, soulignant l’importance pour un jeune enfant de s’ouvrir à une nouvelle langue, une autre culture. « La 5e année est une bonne année pour commencer, et les parents sont vraiment enthousiasmés par le programme. »

Hilary Skilnyk, principale de l’École Robert Service. Photo : Thierry Guenez

Hilary Skilnyk, principale de l’École Robert Service. Photo : Thierry Guenez

L’équipe

Son équipe d’enseignants de français est composée de trois femmes, dont une n’a malheureusement pu être interviewée, car elle était partie à l’académie d’été à Whitehorse lors de la réalisation de ces entretiens : Tara McCauley qui enseigne aux élèves de la 7e à 12e années.

Kristen Poenn entame sa première année de carrière pour les enfants de sixième année. Née sur l’île de Manitoulin, sur le lac Huron, elle est diplômée en musique ainsi qu’en enseignement. Elle a appris le français en vivant à Gaspé, au Québec. « En tant que nouvelle dans l’équipe, j’ai hâte de voir comment ce programme s’applique concrètement, dit-elle. Se baser sur la communication orale a selon moi beaucoup de sens, je pense que les élèves ont tout à y gagner. »

Donna Lonzancic enseigne aux enfants de 5e année. Photo : Thierry Guenez

Donna Lonzancic enseigne aux enfants de 5e année. Photo : Thierry Guenez

Donna Lonzancic, quant à elle, s’occupe de la 5e année. Née à Toronto et originaire de Bosnie, elle a suivi des cours de français dès l’âge de sept ans, jusqu’à choisir une majeure en français à l’université. Après quatre ans d’enseignement dans la capitale de l’Ontario, la voilà qui entame sa seconde année à l’École Robert Service de Dawson.

Comment se découpe le programme

En 4e année, six semaines sont réservées au programme préintensif. Mme Lozancic s’occupe aussi de cette section. L’an dernier, c’était son premier contact avec ce programme et elle raconte, réellement enjouée : « À la fin de ces six semaines, une de mes élèves pouvait tenir une conversation. C’est très encourageant! »

En 5e année, nous entrons dans la phase intensive à proprement parler. Le premier semestre se consacre uniquement au français et à la gymnastique. « En une journée, l’enfant peut déjà dire quelque chose, exprimer une idée en français », poursuit Donna. Dans sa classe, pas d’évaluation, pas de stress lié à cela. On apprend la langue comme un enfant apprend sa langue maternelle. Par une discussion, par des répétitions, dans une constante progression.

Au second semestre, une période est toujours réservée aux cours de français, mais viennent aussi des cours en anglais de sciences, d’études sociales et d’anglais, bien sûr. Et, pour avoir une idée du niveau de l’élève à l’écrit, à la fin de l’année, il doit écrire une histoire en français qui sera évaluée.

Les classes suivantes constituent le programme postintensif et incluent une période de français qui va prolonger les connaissances des élèves. En théorie, la totalité du processus doit aboutir à former des adolescents bilingues, à l’aise à l’écrit comme à l’oral. « C’est mon programme préféré, conclut Donna, c’est incroyable cette nouvelle approche du langage à l’école! C’est à se demander pourquoi un tel programme n’existe pas à Toronto, par exemple. J’espère vraiment rester à Dawson l’an prochain et continuer à voir les enfants s’épanouir ainsi. »

Pour plus d’information sur ce programme, vous pouvez contacter l’École Robert Service au (867) 933-6112.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *