Accueil » Actualités » Devise officielle : le Yukon consultera la population

Devise officielle : le Yukon consultera la population

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laëtitia Rattier

En vue des célébrations du 150e anniversaire du Canada qui aura lieu l’année prochaine, la Légion de Whitehorse a lancé il y a quelques mois un concours pour doter le Yukon d’une devise officielle. Avec les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon est en effet la seule juridiction au Canada à ne posséder aucune devise.

Après avoir analysé 184 propositions soumises par la population, le jury a finalement choisi la devise Remembering our Past, Embracing our Future soumise par le vétéran Darcy Grossinger. Le lauréat — et membre du comité d’organisation du concours — est également le fils du vice-président de la Légion, Red Grossinger.

Après avoir analysé 184 propositions soumises par la population, le jury a finalement choisi la devise Remembering our Past, Embracing our Future soumise par le vétéran Darcy Grossinger. Le lauréat — et membre du comité d’organisation du concours — est également le fils du vice-président de la Légion, Red Grossinger. Photo: Nathalie Lapointe

Après avoir analysé 184 propositions soumises par la population, le jury a finalement choisi la devise Remembering our Past, Embracing our Future soumise par le vétéran Darcy Grossinger. Le lauréat — et membre du comité d’organisation du concours — est également le fils du vice-président de la Légion, Red Grossinger. Photo: Nathalie Lapointe


La devise retenue par le jury a cependant déjà été adoptée par l’organisation néo-zélandaise Howick RSA, dont le mandat vise à soutenir les combattants des guerres passées, et doit encore être approuvée par le gouvernement du Yukon. Mais avant de doter le territoire de sa devise officielle, celui-ci souhaite toutefois prendre le temps de consulter la population.

« Je ne crois pas que l’accord- cadre définitif ou toute autre revendication territoriale particulière des Premières nations du Yukon dise spécifiquement que si le Yukon adopte une devise territoriale, vous devez les consulter », a déclaré devant l’Assemblée législative du Yukon le ministre des Services communautaires, Currie Dixon. « Cependant, je pense qu’il est assez assez clair que l’esprit et l’intention de ces accords, ainsi que la réconciliation qu’ils cherchent à atteindre, seraient certainement favorisés par l’extension de cette discussion de gouvernement à gouvernement avec les Premières nations du Yukon. »

Le ministre Dixon a également proposé de consulter les communautés à travers le Yukon afin de s’assurer que la nouvelle devise représente au mieux les Yukonnais.

Si la devise gagnante n’est finalement pas approuvée, le deuxième choix du jury, Vast land of legends and promises, soumise par Isabelle Bouffard, pourrait revenir dans la course.

« Lorsque j’ai appris que j’étais l’une des deux finalistes du concours, j’étais surexcitée et tellement fière d’avoir su saisir l’esprit du Yukon », explique Mme Bouffard. Ancienne membre des Forces armées canadiennes, la Franco-yukonnaise comprend l’essence de la devise de Darcy Grossinger, qu’elle tient à féliciter, mais la trouve cependant trop « familière et militaire ».

Quoi qu’il en soit, la devise retenue par le gouvernement yukonnais devra ensuite être soumise à l’approbation du gouvernement fédéral. Mais selon le territoire, il est également possible qu’en l’absence de consensus, le Yukon renonce finalement à se doter d’une devise officielle.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *