Accueil » À la une » Deux jeunes franco-yukonnais s’illustrent à Dawson

Deux jeunes franco-yukonnais s’illustrent à Dawson

Julien Latraverse

Isidore Champagne et Sarah Lavallée ont tous deux participé au volet territorial d’une compétition de photographie organisée par Compétences Canada à la fin du mois de février, à Dawson.

 

Sarah Lavallée envisage déjà de poursuivre cette nouvelle passion pour la photographie.
Photo : Sarah Lavallée

 

 

Excursion dans le domaine professionnel

L’événement permet à des jeunes du secondaire de mesurer leur habileté dans le domaine des technologies et des métiers spécialisés, notamment en cuisine ou en charpenterie. Une occasion unique, selon les deux étudiants, d’explorer le domaine de la photographie.

Les jeunes devaient ainsi compléter une série de photos en lien avec les métiers pendant la compétition. Par exemple, en capturant des personnes en train de faire de la soudure. Certains de ces clichés ont nécessité un montage photo de la part des adolescents.

Sarah Lavallée et Isidore Champagne participaient pour la première fois au concours. Malgré le cadre compétitif de l’atelier, les deux élèves de l’Académie Parhélie s’entendent sur la dimension plaisante de l’événement. « C’est un endroit où tout le monde peut avoir du fun », raconte Sarah Lavallée qui a décroché la troisième place lors de la compétition.

Poursuivre ses passions

Prendre part à l’événement leur a également permis d’approfondir leurs connaissances en photographie, estiment les deux adolescents. « Je viens tout juste de commencer la photo », explique Sarah. « Avec ma troisième place, ça me motive à continuer », ajoute-t-elle. Un avis qu’Isidore Champagne partage également. Le Franco-Yukonnais de 15 ans pratique la photographie depuis 2016. Il estime que cet atelier l’encourage encore plus à poursuivre sa passion. Il indique y penser d’ailleurs pour un avenir professionnel. « C’est sûr que je veux devenir pro », souligne-t-il. Élève en 10e année à l’Académie Parhélie, il entrevoit déjà les avenues stylistiques possibles pour trouver sa touche. « C’est sûr que je fais un peu de tout en ce  moment », reconnaît-il d’entrée de jeu. « Mais j’aime beaucoup les portraits d’environnement et les photos [de type] macro, comme avec des insectes », explique Isidore Champagne.

Un des clichés d’Isidore Champagne capturé lors du concours.

 

Malheureusement, les élèves ne se sont pas classés au volet national de la compétition. Cette étape du concours nécessite en effet une première place. Isidore Champagne et Sarah Lavallée restent cependant déterminés à exercer leur passion créative jusqu’au niveau professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *