Accueil » Actualités » Deux fois plus d’argent pour les œuvres d’art yukonnaises

Deux fois plus d’argent pour les œuvres d’art yukonnaises

Maryne Dumaine

Le budget des acquisitions de cette année est passé de 30 000 à 60 000 dollars. Cette augmentation vise à aider les artistes qui vivent et créent des œuvres au Yukon en cette période d’incertitude où les revenus sont à la baisse.

Dempster K160. Huile sur toile,2016. Halin de Repentigny (à gauche).
Swans. Acrylique et crayon de couleur sur papier, 2012. Joyce Majiski. (à droite) Crédit : www.foypac.ca

 

Le 25 novembre dernier, la conservatrice pour le ministère du Tourisme et de la Culture, Garnet Muething, a présenté au grand public la collection permanente d’œuvres d’art du gouvernement du Yukon. Créée en 1981, la collection permanente compte aujourd’hui 475 œuvres d’art, réalisées par 250 artistes.

Une majorité d’artistes féminines

Parmi les œuvres acquises par le gouvernement, 35 % sont des peintures et 30 % représentent des arts autochtones. Les photographies représentent environ 6 % de la collection et 10 % sont des sculptures. « Mais les catégories se superposent, une œuvre peut par exemple être une sculpture d’art autochtone », explique la conservatrice. Plus de la moitié des œuvres sont en deux dimensions, tandis que près du tiers sont en 3D.

Les statistiques présentent aussi le genre des artistes. « Dans le passé, et encore aujourd’hui dans certaines collections, les femmes artistes étaient sous-représentées, explique la conservatrice. Soit qu’elles n’étaient pas reconnues parce que leur discipline n’était pas attribuée à de l’art, soit qu’elles n’avaient pas accès aux moyens de s’affirmer comme artistes. Ici et aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Au Yukon, 56 % des artistes de notre collection sont des femmes. » On notera également que 3 % des œuvres ont été créées par des artistes non binaires (ou dont le genre est inconnu).

Objectif : exposer

Les créations ne sont pas vouées à dormir dans des tiroirs réfrigérés. « L’objectif est de les faire connaître et de faire valoir les artistes du Yukon d’aujourd’hui et du passé, de montrer aussi l’évolution de certains d’entre eux et elles au fil du temps », assure l’experte. Les œuvres de la collection sont exposées dans les aires publiques des édifices du gouvernement du Yukon, parfois sous un système de rotation, ainsi que dans le cadre d’expositions spéciales et de prêts à d’autres institutions au Yukon ou en dehors du territoire.

La collection vise à témoigner du développement des arts visuels dans le territoire. Les œuvres qu’elle contient sont sélectionnées par un jury de bénévoles composé d’artistes, de professionnels des arts et de membres de la collectivité de Whitehorse et des communautés.

Plus d’argent pour les acquisitions

Le ministère du Tourisme et de la Culture alloue généralement 30 000 dollars par année à la Friends of Yukon Permanent Art Collection Society (FOYPAC) pour l’acquisition de nouvelles œuvres pour la collection permanente. Or, pour atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 sur le secteur artistique du Yukon, l’enveloppe de cette année a été portée à 60 000 dollars. Face à cette nouvelle, la conservatrice ne cache pas son enthousiasme : « C’est une nouvelle vraiment excitante! C’est un peu comme Noël à l’avance, cette année! »

Toutes les œuvres sont visibles en ligne sur le site de foypac.ca. Plusieurs artistes franco-yukonnais figurent parmi la liste, comme Josée Carbonneau, Halin de Repentigny, Joyce Majiski, Marten Berkman et Nicole Bauberger.

Pour soumettre une œuvre, on peut se procurer le formulaire au bureau ministère du Tourisme et de la Culture, au Centre des arts du Yukon ou sur Yukon.ca. La date limite pour soumettre des propositions est le 18 janvier 2021. La conservatrice offre quelques conseils : « Le plus important, c’est de nous dire pourquoi vous pensez que votre œuvre enrichira la collection permanente. La biographie et le CV aussi sont très utiles, et surtout, présentez-vous tels que vous êtes, avec votre propre style, votre voix et pourquoi cela servira à vos objectifs en tant qu’artiste ».

Pour obtenir plus de renseignements et d’autres conseils concernant les soumissions, Mme Muething encourage les personnes candidates à la contacter par courriel à garnet.muething@gov.yk.ca ou à se rendre sur la page de : foypac.ca/resources-for-artists/ (en anglais).

Hang to Dry. Peau de saumon rose, de corégone et de lotte, dents de saumon, 2015.
Josée Carbonneau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *