Accueil » Actualités » Des Néo-Canadiens iront aux urnes pour une première fois

Des Néo-Canadiens iront aux urnes pour une première fois

Des Néo-Canadiens iront aux urnes pour une première fois
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Françoise La Roche

Au Canada, les droits de citoyenneté s’accompagnent de responsabilités. En devenant Canadiens, les résidents permanents doivent respecter des lois, répondre à leurs propres besoins et à ceux de leur famille, offrir de l’aide aux membres de la communauté, faire partie d’un jury s’ils sont appelés, protéger notre patrimoine et notre environnement et… voter aux élections.

(1) Nous avons questionné six Néo-Canadiens pour savoir ce que représentait pour eux le fait de voter pour la première fois dans leur pays d’adoption.

(2) De plus, nous leur avons demandé s’ils participeraient aussi aux élections municipales.

Christiane Champeval

(1) Être Canadien, c’est aussi voter. Je vais y aller. Le fait d’avoir la nationalité d’un pays, ça implique de prendre la responsabilité de voter. Je m’informe avec l’information que je reçois, mais pas plus que ça. C’est plus difficile de choisir, car on ne connaît pas les candidats comme les Canadiens les connaissent.

(2) Réside hors des limites de la ville.

Jean-Marc Champeval

(1) Je n’étais pas très motivé pour voter en France. Je ne me sens pas très impliqué en politique. Nous vivons dans une économie globale et les politiciens subissent les pressions de l’extérieur et du monde. Ça ne fait pas grand changement que ça soit l’un ou l’autre. Je ne me dis pas : « Tiens, je vais voter pour untel et il va changer la face du Canada. » Mais je vais quand même aller voter. Je fais mon devoir de citoyen.

(2) Réside hors des limites de la ville.

Sophie Delaigue

(1) C’est une grande fierté pour moi. Voilà neuf ans que je suis installée au Canada et pour la première fois, je vais pouvoir prendre part au choix de nos représentants, tant sur le plan national que local. Le droit de vote est un droit fondamental et à titre de nouvelle arrivante, c’est un accomplissement et le signe d’une appartenance à mon nouveau pays. Depuis mon arrivée au Canada, il y a eu des élections, mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressée. Maintenant que je suis Canadienne et que je peux voter, je m’informe sur les candidats et sur les enjeux. Je veux être prête pour le jour « J ».

(2) Absolument. Les élections municipales ont encore plus d’intérêt pour moi. Lorsque je vivais en France, j’ai travaillé pendant dix ans pour des municipalités auprès de maires. Alors, cet échelon de gouvernement me parle et m’intéresse. Et le fait d’avoir cette année quatre candidats francophones apporte encore plus d’intérêt.

Maria Stella Patera

(1) L’une des principales raisons qui m’ont poussée à demander ma citoyenneté canadienne était de pouvoir exprimer mon opinion par le vote. Je vis au Canada, je travaille au Canada, mes enfants sont élevés dans ce pays, et je ne pourrais pas avoir droit de parole sur la façon dont le Canada gère les principaux dossiers comme l’environnement, planification des naissances, la politique internationale? La façon dont les politiciens traitent ces dossiers produit un impact sur ma vie ainsi que sur celle de ma famille. Je suis heureuse cette année, pour la première fois depuis que je suis arrivée au Canada en 2008, je pourrai dire qui représentera le mieux mes idées et mes besoins, je pourrai voter.

(2) Je n’ai appris qu’à la fin du mois de septembre qu’il y aurait des élections municipales à Whitehorse. Je vais tenter de mieux connaître les candidats en écoutant la radio et en lisant les journaux qui parlent d’eux. Si je peux me forger une opinion, alors oui, j’irai voter.

Audrey Quéverdo

(1) Je suis très contente de pouvoir enfin voter au Canada. C’était très important pour moi. C’est une des raisons pour laquelle j’ai voulu devenir citoyenne. Je trouve cela très dur de vivre dans un pays, de suivre ses règles, de payer des impôts, de travailler pendant des années et ne pas pouvoir voter. Ça me stresse un petit peu parce que c’est différent de mon pays d’origine. Ici, il n’y a qu’un tour, alors il faut que je réfléchisse vraiment bien à mon vote.

(2) Oui, je voterai aux élections municipales. Dès que je peux voter quelque part, je vote.

Claude Vallier

(1) Je suis très heureux d’être Canadien et d’avoir ainsi le droit de voter aux prochaines élections. C’est un acte important en tant que citoyen, un droit pour lequel nos ancêtres se sont battus, une chance que les habitants de certains pays n’ont pas. Un des aspects importants, c’est que cela me force à me pencher un peu plus sur les lois canadiennes et sur la vie politique du pays.

(2) Je vais bien sûr aller voter, aussi et surtout pour les élections municipales qui sont très importantes, surtout pour une petite communauté comme Whitehorse. Chaque vote peut avoir son importance. La vie de la municipalité ainsi que l’élection du conseil municipal peuvent produire un gros impact sur notre vie de tous les jours. Et c’est souvent bien plus visible que les actions du gouvernement fédéral. C’est à mon sens très important de se faire entendre.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook3Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *