Accueil » À la une » Des hamburgers originaux au menu du Gold Pan Saloon

Des hamburgers originaux au menu du Gold Pan Saloon

Françoise La Roche

Ce ne sont pas tous les jeunes qui peuvent se vanter que leur recette de burger parfait se trouve sur le menu d’un restaurant. C’est ce que vivent les deux gagnants d’un concours de burger organisé dans le cadre de la Semaine du hamburger par deux professeures de 5e année à l’École Émilie-Tremblay (EET).

Le chef Robert Brouillette présente fièrement les deux gagnants qui verront leur hamburger affiché au menu de son restaurant : Maddix Larocque (à g.) et Kaleb Perry (à dr.). Photo : Françoise La Roche


Grâce à leur présentation orale et aux ingrédients qui constituaient leur burger idéal, Kaleb Perry et Maddix Larocque ont convaincu le jury de leur octroyer les premières places. Ce dernier était composé de Marc Champagne, directeur général de la Commission scolaire francophone du Yukon, d’Helen-Anne Girouard, conseillère en orientation et counselling à l’Académie Parhélie et de Robert Brouillette, chef au Gold Pan Saloon.

Petit hamburger deviendra grand

« C’est un projet que je réalise depuis quelques années à l’école. Le projet est très simple. Il consiste à faire décrire un burger aux élèves », explique l’instigatrice du concours, Marie Bélanger. Mais alors qu’elle discutait de son projet avec une autre professeure, Jessica Périgny-Comtois, les idées de grandeur se sont mises à germer. « On a rajouté de plus en plus d’étapes au projet », explique Mme Bélanger.

Les deux femmes ont contacté Robert Brouillette, chef au Gold Pan Saloon. Elles lui ont expliqué leur projet et celui-ci a tout de suite embarqué. « J’ai trouvé cela super le fun. C’était vraiment une bonne idée », commente le chef cuisinier.

Il a envoyé de l’information pour expliquer ce qui entre dans la composition d’un bon burger : ça prend quelque chose de croustillant, un pain, quelque chose d’épicé, de la viande, des condiments, des légumes, etc.

Les élèves ont reçu une liste des ingrédients que possède la cuisine du Gold Pan Saloon. « Il y avait une quinzaine de pains à choisir, plein de sortes de viandes et de sauces… », explique Mme Bélanger. « On leur a ensuite demandé de concevoir le meilleur burger qu’ils pouvaient imaginer selon leurs goûts. Ils ont encerclé les ingrédients qu’ils voulaient dans leur burger. »

Ce projet a aussi servi d’occasion de développer un champ lexical des hamburgers. Les élèves ont dû préparer une présentation orale d’une minute. N’ayant pas tous les ingrédients à l’école ni les capacités pour cuisiner chaque hamburger, les élèves ont fabriqué tous les ingrédients en feutre et les ont assemblés pour accompagner leur présentation orale.

Créativité et produits locaux

Parmi les critères jugés pour désigner un gagnant, Robert Brouillette en avait un particulier en tête. En plus du support visuel et de la présentation orale, il a considéré l’importance de mettre l’accent sur les produits locaux.

Mme Bélanger trouve que M. Brouillette montre un bel exemple de francophones qui aident à rendre notre langue et notre culture excitante pour nos jeunes. « C’est grâce à des personnes comme lui qu’on est en mesure de montrer qu’il y a du français à l’extérieur de la salle de classe et que ce qu’on apprend à l’école est utile », commente-t-elle.

Nous ne dévoilerons pas la composition des hamburgers gagnants afin de laisser le plaisir de la découverte au public qui dégustera l’assiette de deux mini-burgers. Ils porteront le nom des gagnants et seront sur le menu du Gold Pan à compter du 10 février, et ce, pour une période d’environ un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *